"Au bonheur d'Elise"

Quelques mots pour vous dire ...

"La connaissance s'élabore contre une connaissance antérieure." [Gaston Bachelard]
Cette citation illustre parfaitement les débats passionnés autour de l'autisme ...

tiret vert vivrefm topLe point de départ et le fil conducteur de ce blog est la vie avec ma fille Elise, 34 ans, personne avec autisme & hyperactivité.

Devant la maison 21 juillet 2019

L'autisme est un handicap à large spectre (comprenez que les atteintes à la personne peuvent être plus ou moins sévères) ...

Les articles publiés portent témoignage, relatent des faits, donnent des informations ou proposent des pistes possibles ... L'ensemble me permet de me forger un jugement que je veux évolutif. Ce blog est un moyen de partager en toute simplicité les informations que je recueille et s'avère un outil efficace.

L'ouverture que nous visons pour notre fille est rendue possible, dans notre cas, par tous ceux qui agissent avec nous de façon positive dans son accompagnement.


Les principaux acteurs, en dehors de
sa famille avec qui Elise entretient des liens privilégiés, sont :

  • Toute l'éqlogo GCSMS AUTISME FRANCEuipe de la MAS ENVOL à Champigny-sur-Marne dans le Val-de-Marne (94) qui accueille Elise depuis le 14 septembre 2015 tout au long de l'année. Etablissement géré en direct depuis le 1er juillet 2018  par le Groupement de Coopération Social et Médico-Social d'Autisme France (GCSMS AUTISME FRANCE)

    Le GCSMS en 2018
    & les principes du GCSMS AF
    & ce qui différencie le GCSMS ...
  • l'association A Bras Ouverts et ses extraordinaires accompagnateurs/trices qui lui permettent de partir en week-end et de

    Elise sur Dora avec Virginie Govoroff-Regnault CE Neuilly-sur-Marne

    faire de courts séjours dans une ambiance festive ... Elle est toujours partante ;
  • l'association Envol Loisirs qui lui permet de pratiquer la voile et de faire de nombreuses rencontres, cette association monte des projets visant à la pratique des loisirs des personnes autistes et TED ;
  • l'association Trott'Autrement avec laquelle Elise fait de l'équitation adaptée en petit groupe ;
  • l'atelier danse spécifique handicap proposé par la ville de Champigny-sur-Marne auquel elle participe avec bonheur.

Mais aussi toutes les rencontres fortuites que le hasard met sur sa route. La qualité de l'accueil, la richesse des contacts lui apportent beaucoup ...

 

A Houlgate 23 juin 2019

L'insertion des personnes handicapées dans la vie de la cité est une des conditions essentielles pour lutter contre l'exclusion et la discrimination qui prévaut le plus souvent.

A chacun sa part d'effort et de compréhension ...

L'évolution des mentalités est un axe incontournable dans le combat contre l'autisme et passe par la connaissance.

Ce blog se veut une modeste contribution à cette prise de conscience majeure.
- Cliquez ici pour vous abonner - 

 

 

Bords de Marne 21 juillet 2019

Posté par jjdupuis à 15:57 - - Commentaires [19] - Permalien [#]


22 septembre 2019

Aveugle et autiste, Kodi Lee remporte la finale d'America's Got Talent

 

Aveugle et autiste, Kodi Lee remporte la finale d'America's Got Talent

Ce n'est peut-être pas une très grosse surprise, pourtant le chanteur aveugle et autiste Kodi Lee a remporté la grande finale d'America's Got Talent ! Kodi Lee sur la scène de l'émission America's Got Talent. Crédit : America's Got Talent Rappelez-vous, nous vous en parlions il y a trois mois.

https://www.demotivateur.fr

 

Posté par jjdupuis à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2019

Rhône. Le jeune autiste des Monts d'Or retrouvé sans argent et en pantoufles... à Venise

 

Rhône. Le jeune autiste des Monts d'Or retrouvé sans argent et en pantoufles... à Venise

Après dix jours d'angoisse, la famille du jeune autiste disparu peut enfin souffler. Le jeune homme de 23 ans, qui souffre de troubles autistiques, avait disparu de son domicile à Saint-Romain-au-Mont-d'Or, jeudi 5 septembre. Il a été retrouvé sain et sauf lundi 16 septembre à 700 km de là, à Venise, en Italie !

https://www.leprogres.fr

 

Posté par jjdupuis à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Congrès Autisme Europe : sommeil et autisme

 

Congrès Autisme Europe : sommeil et autisme

Deux interventions sur la question du sommeil. Problèmes de sommeil chez les adultes atteints de troubles du spectre de l'autisme et de déficience intellectuelle Orateur(s) : Ballester-Navarro Pura (SPAIN), Martinez Maria Jose (SPAIN), Inda Maria Del Mar (SPAIN), Javaloyes Auxiliadora (SPAIN), Fernández Noemí (SPAIN), Gázquez Pilar (SPAIN), Aguilar Victor (SPAIN), Hernández Luís (SPAIN), Richdale Amanda L.

https://blogs.mediapart.fr

 

Posté par jjdupuis à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Brest - L'Europe - Centre de ressources autisme de Bretagne. Inauguration des nouveaux locaux

 

Brest - L'Europe - Centre de ressources autisme de Bretagne. Inauguration des nouveaux locaux

L'inauguration du pôle Services du domicile et des nouveaux locaux de l'UAC (Unité d'appui et de coordination) du Centre ressources autisme Bretagne (CRA) a eu lieu ce vendredi au 3, rue Édouard-Belin. Le CRA est un dispositif composé de six unités travaillant en étroite collaboration.

https://www.letelegramme.fr

 

Posté par jjdupuis à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 septembre 2019

Comment (et pourquoi) le gouvernement veut peser sur les 1000 premiers jours des enfants

 

Comment (et pourquoi) le gouvernement veut peser sur les 1000 premiers jours des enfants

Les 1000 premiers jours de la vie d'un enfant sont primordiaux pour son avenir. C'est de ce constat qu'est parti le gouvernement pour mettre sur pied une commission chargée d'encadrer les familles durant les premiers temps de l'enfance.

https://www.lexpress.fr

 

Posté par jjdupuis à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Autisme : l'Indre pionnière nationale sur le dépistage précoce

article publié dans La Nouvelle République

Publié le 20/09/2019 à 14:15 | Mis à jour le 20/09/2019 à 16:20

Claire Compagnon est la déléguée du gouvernement chargée de mettre en place le dépistage et l'accompagnement précoce des enfants autistes. L'Indre est la première plateforme dédiée en milieu rural en France.

Claire Compagnon est la déléguée du gouvernement chargée de mettre en place le dépistage et l'accompagnement précoce des enfants autistes. L'Indre est la première plateforme dédiée en milieu rural en France.
© Photo NR

La déléguée interministérielle est venue à Ardentes ce vendredi 20 septembre pour officialiser la première plateforme spécialisée dans l'accueil et l'accompagnement des enfants de 0 à 6 ans. C'est la première en milieu rural en France.

Dans l'Indre, à Ardentes plus exactement, le foyer Calme de l'Aidaphi accueille actuellement vingt-quatre adultes souffrant d'autisme ou de troubles du neuro-développement. En parallèle, des mineurs sont aussi hébergés pour des séjours allant de quinze jours à trois semaines dans le centre. 

Depuis le 1er juillet, c'est aussi dans la structure d'Ardentes que s'installe la plateforme "d'orientation et de coordination dans le cadre du parcours de bilan et d'intervention précoce pour les enfants présentant des troubles du neuro-développement".  En clair : permettre un meilleur dépistage chez les enfants de 0 à 6 ans, des particularités pouvant mener vers un diagnostic d'autisme. 

La garantie du gouvernement, c'est la mise en place d'une intervention rapide

Claire Compagnon, déléguée interministérielle en charge de l'autisme Foyer Calme, Ardentes

"Notre but, c'est que les questions des familles ne restent pas sans réponses. Le gouvernement garantit la mise en place d'une intervention rapide", détaille Claire Compagnon, déléguée interministérielle chargée de mettre en place l'action décidée par le gouvernement d'Édouard Philippe. 

D'où la plateforme créée à Ardentes, dont le modèle va se multiplier. " Il y en aura une dans chaque département de la région Centre en 2020", assure le Dr Isabelle Jamette, directrice de l'offre médico-sociale à l'agence régionale de santé.

Les structures qui auront candidaté se voient dotées, comme à Ardentes, d'heures administratives et médicales. " Il y a notamment un temps-plein d'infirmière coordinatrice qui fait le lien entre les familles et les professionnels."

Le premier but est de se faire connaître des professionnels et de les sensibiliser. Un livret recensant les "signes" pouvant conduire à des diagnostics de troubles du neuro-développement sera distribué à la "première ligne médicale". La plateforme a ainsi déjà eu un échange avec les médecins généralistes de l'agglomération de Châteauroux pour les sensibiliser. 

Des soins pris en charge par la sécu

En plus de cette structure adminsitrative, la structure d'Ardentes a obtenu une dérogation pour que les enfants puissent être vu directement par le médecin animateur de la plateforme. 

Outre cette dernière, le gouvernement accompagne de nouvelles conventions entre la sécurité sociale et certaines professions médico-sociales. " Avant même la reconnaissance du handicap ou de la MDPH, il y aura une prise en charge à 100 % de séances chez l'ergothérapeute ou le psychomotricien. On sait qu'il faut réagir vite pour éviter un sur-handicap", argumente la déléguée ministérielle.

Posté par jjdupuis à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Lettre d'information Handicap - Seniors - Aidants --- Département du Val-De-Marne septembre 2019

Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

valdemarne septembre 2019
autonomieautonomie

Lettre d’information Handicap - Seniors - Aidants

A la Une
Salon des aidants : votre bien-être au programme !

Salon des aidants : votre bien-être au programme !

Faîtes-vous partie des 1 Français sur 6 qui aide un proche ? Alors vous avez rendez-vous au Salon des Aidants le vendredi 18 octobre à la Maison du handball à Créteil ! Santé, vie à domicile ou en établissement, aides, réseaux et entraide, épanouissement personnel : avec plus de 80 exposants, découvrez comment vous faciliter un peu, beaucoup, la vie au quotidien. Participez aussi à des ateliers pour comprendre les démarches concernant les aides aux situations de perte d’autonomie en général : âge, handicap… Parmi les thèmes abordés : le droit aux vacances adaptées, la mobilité, les directives anticipées de fin de vie… Au programme aussi, des animations bien-être : sophrologie, cuisine, volley assis, théâtre-forum. Donnez également votre avis sur les évolutions à apporter selon vous aux dispositifs d’aides aux aidants. On vous attend !

Inscription rapide, facile et gratuite !

A votre service

MDPH : modernisation et simplification

En 2019, la Caisse nationale de Solidarité Pour l’Autonomie (CNSA) a demandé à l’ensemble des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) de programmer une évolution de leur logiciel informatique. L’objectif est d’harmoniser le travail entre les différentes MDPH au niveau national (par exemple, les notifications envoyées aux usagers seront identiques dans toutes les MPDH). A terme, ce changement doit permettre de simplifier les démarches pour les usagers mais aussi pour les relations de la MDPH avec les autres structures, notamment avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Pour la MPDH du Val-de-Marne, l’évolution de son logiciel informatique a été mise en œuvre en mai 2019. Dans la période actuelle de transformation vers le nouveau logiciel harmonisé, la MDPH doit s'adapter à l'évolution de l’outil informatique et former le personnel. Cette démarche de modernisation n’aura aucune conséquence sur l’attribution des droits. Tout le personnel de la MDPH reste mobilisé pour rendre le meilleur service possible.

Aide aux aidants

Autisme : 10 mn pour répondre à l'enquête

Vous êtes concerné par l’autisme pour vous ou votre entourage ? Répondez à l’enquête pour exprimer vos besoins en matière de services d’aide à domicile. Vous aiderez ainsi le Département à développer des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) spécialisés dans la prise en charge des personnes présentant des Troubles du Spectre Autistique (TSA). Cette démarche est issue de deux constats : la pénurie pour les familles de dispositifs de relais améliorant leur quotidien et facilitant leur vie personnelle, sociale et professionnelle et le manque de personnels formés et adaptés à la prise en charge des TSA. Alors c'est parti pour l'enquête ?

Zoom sur
RQTH : 5 raisons de la demander

RQTH : 5 raisons de la demander

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) permet de : bénéficier du soutien du réseau de placement spécialisé Cap Emploi, accéder à des stages de pré orientation ou de rééducation professionnelle, accéder aux contrats de travail « aidés », bénéficier d’aides pour obtenir un aménagement du poste de travail adapté au handicap, accéder à des formations professionnelles qualifiantes et adaptées au handicap. Découvrez comment !

Chiffre clé

20 500

C'est le nombre de personnes contactées par Val'Ecoute pendant la canicule. Les abonnés seniors et handicap au service de téléassistance ont ainsi pu bénéficier d'un suivi et de conseils au moment des 2 pics de température. Les équipes du Département et des CCAS des villes ont pu aussi rendre des visites. Une bonne raison de s'abonner si vous ne l'êtes pas déjà !

Agenda

Jusqu’au 21 septembre

Exposition d’une fresque et d’œuvres artistiques à la résidence d’Amboile à Ormesson-sur-Marne. Cette exposition de Tristan Cottin, artiste et étudiant ingénieur en urbanisme influencé par la culture urbaine et le « street art », vise à rapprocher le travail d’atelier de l’urbanisme. Cette fresque au sein du jardin de l’EHPAD est une illustration de cette réflexion. Résidence d’Amboile, 26 route de Provins à Ormesson.

Samedi 28 septembre de 14h à 18h

Au parc des Cormailles, à Ivry-sur-Seine, participez à « Citoyennes et citoyens, osez l’engagement bénévole », un espace qui alterne battles d’idées (débats ludiques) animés par des associations et des temps de bal mis en musique par Caribop, une association d’orchestre de rue antillais, biguine et quadrille créole. A 16h, le batte d’idées portera sur la thématique : « inclusion des personnes en situation de handicap, les associations jouent-elles le jeu ? », traduit en langage des signes. Evènement organisé par le Département du Val-de-Marne
Lire la suite

Samedis 28 septembre et 23 novembre

De 10h à 12h, le centre de ressources Multihandicap propose un lieu de parole, animé par deux psychologues, pour les fratries qui ont une sœur ou un frère en situation de handicap. Atelier qui s’adresse aux 7-12 ans sur un thème prédéfini. 42 avenue de l’observatoire à Paris 14e, inscription obligatoire au 01 53 10 37 37 ou contact@crmh.fr
Lire la suite

Samedi 28 septembre

à 14h30 : inauguration du jardin réaménagé de la Fondation Gourlet Bontemps au Perreux-sur-Marne. A l’occasion d’un travail collaboratif entre le conseil municipal des jeunes du Perreux et la fondation Gourlet Bontemps, l’idée d’ouvrir le jardin de l’établissement aux voisins a germé ! Aménagé pour créer un espace de détente et de rencontre ouvert à tous, ce jardin vise à concilier l’ouverture sur l’extérieur, le lien intergénérationnel et le changement de regard sur les EHPAD. Fondation Gourlet Bontemps, au Perreux-sur-Marne -117 avenue du 8 mai 1945 - Tél : 01.43.24.25.02,
Lire la suite

Vendredi 18 octobre

De 9h à 17h30 - Salon des aidants
Lire la suite

Nous contacter



facebook       twitter       instagram
Conseil départemental du Val-de-Marne
Hôtel du Département - 94054 Créteil Cedex
Tél : 39 94
 

Posté par jjdupuis à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2019

La prévention des crises d'épilepsie peut-elle modifier l'évolution de l'autisme ?

 

La prévention des crises d'épilepsie peut-elle modifier l'évolution de l'autisme ?

spectrumnews.org Traduction de "Can preventing seizures alter the course of autism?" par Jessica Wright / 18 septembre 201920-25 minutes Des lignes délicates dansent sur un écran monté sur le mur de la salle d'opération. Leurs pics et leurs vallées deviennent prononcés, s'aplatissent soudainement en ligne droite - puis reviennent, plus forts qu'avant.

https://blogs.mediapart.fr

 

Posté par jjdupuis à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

En France, les élèves handicapés encore exclus des bancs de l'école

Une classe de primaire à l'école publique de l'Île-d'Arz, dans le golfe du Morbihan, le 2 septembre 2019.
Une classe de primaire à l'école publique de l'Île-d'Arz, dans le golfe du Morbihan, le 2 septembre 2019. Fred Tanneau, AFP

Alors que le gouvernement français met en avant les efforts déployés pour accueillir les enfants en situation de handicap à l'école, certains parents dénoncent toujours une éducation "au rabais".

À chaque rentrée scolaire, la question revient inlassablement sur la table : combien de jeunes en situation de handicap se retrouvent encore exclus des bancs de l'école en France ? Bien que le gouvernement ait assuré vouloir faire de ce sujet l'une de ses priorités, scolariser son enfant handicapé relève, toujours pour les parents, du parcours du combattant.

En cause, le manque criant d'auxiliaires de vie scolaire (AVS), indispensables à l'accompagnement des élèves, et les places toujours insuffisantes en unités spécialisées. Résultat : cette année, ils seraient "plus de 8 000" à ne pas pouvoir faire leur rentrée en classe, selon le Collectif citoyen handicap, qui ajoute que ce nombre "a doublé cette année".

La colère chez les parents ne faiblit pas : à Strasbourg, deux mères se sont juchées en haut d'un échafaudage dans la matinée du mercredi 18 septembre pour dénoncer leur crainte d'une "scolarisation au rabais" pour leurs enfants. Voulant faire bouger les lignes, l'Unapei, la fédération d'associations de défense des intérêts des personnes handicapées mentales a invité, dès le 9 août, les parents à faire connaître leurs difficultés d'inscription et d'organisation, sur le site marentree.org.

Romane, 5 ans, à l'école 6 heures par semaine

Résultat : la plateforme compte à ce jour près de 500 témoignages décrivant pour la plupart, des parcours scolaires chaotiques. "On voulait montrer la réalité des problèmes rencontrés par ces familles afin que le gouvernement ajuste les dispositifs existants", explique Sonia Ahehehinnou, porte-parole de l'Unapei, contactée par France 24.

Ainsi, Timéo, 8 ans, suit une scolarisation inadaptée en CM1, "sans auxiliaire de vie scolaire, ni matériel pédagogique". Romane, 5 ans, va à l'école "six heures par semaine, en attendant une place dans un institut médico-éducatif (IME)". De son côté, Mewen, 16 ans, "sans aucune solution de scolarisation", est sur une liste d'attente depuis un an dans le but d'intégrer à son tour un IME.

Des parents qui cessent de travailler

Des situations douloureuses qui obligent souvent les parents à adapter leur emploi du temps. Selon la dernière étude du ministère de l'Éducation nationale, 40 % des mères et 6 % des pères ont réduit leur activité ou cessé de travailler pour accompagner leur enfant handicapé.

De son côté, le gouvernement se veut rassurant. Depuis la loi de 2005 qui pose le principe du droit à la scolarité pour tout jeune en situation de handicap, des efforts considérables ont été déployés pour une meilleure intégration de ces élèves. En 2004, on comptait 37 000 enfants handicapés dans les collèges et lycées. Un chiffre qui a triplé en 2017, avec l'accueil de 140 000 jeunes dans ces établissements, selon les chiffres du ministère de l'Éducation.

"Que font les enfants le reste du temps ?"

Pour rendre l'école "toujours plus inclusive", selon l'expression du ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, le gouvernement a créé 4 500 nouveaux postes d'accompagnants pour la rentrée 2019. De son côté, la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, assure auprès de Loopsider qu'"à peu près 96 % des élèves ont eu leur accompagnant pour la rentrée 2019". Et d'ajouter que "86 % de ces enfants sont scolarisés à plein temps". Un chiffre séduisant sur le papier, mais qui cache une réalité plus complexe, nuance l'Unapei.

"La question est : qu'est-ce qu'on met derrière ce chiffre ? Il s'agit rarement d'un temps plein effectif. Dans les faits, beaucoup ne vont à l'école que quelques heures par semaine, avec leur auxiliaire. Mais lorsque celui-ci n'est pas là, l'élève est rarement accepté seul en classe. Que fait-il alors le reste du temps ?", s'interroge la porte-parole.

"La scolarisation ne part pas du besoin de l'enfant"

S'ajoute à cela le cas de jeunes qui attendent leur inscription dans une structure plus adaptée à leur handicap. "Certains ne disposent pas d'un aménagement adéquat et ne peuvent donc pas apprendre dans les meilleures conditions. La scolarisation ne part malheureusement pas du besoin de l'enfant", résume Sonia Ahehehinnou.

Si la jeune femme reconnaît des progrès indéniables depuis 2005, elle estime qu'ils ne doivent pas masquer les difficultés persistantes. "Comment peut-on expliquer que des parents en viennent aujourd'hui à monter sur un échafaudage pour qu'on écoute leurs difficultés ? Le progrès ne sera réel que lorsque la scolarisation de ces enfants ne sera plus un sujet d'actualité", conclut-elle.

Posté par jjdupuis à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 septembre 2019

Les parents d'enfants placés n'ont aucun droit, dénonce un avocat

 

"Les parents d'enfants placés n'ont aucun droit", dénonce un avocat

Après le buzz de sa vidéo dénonçant l'injustice de certaines situations d'enfants placés, l'avocat marseillais Michel Amas souhaite créer de nouveaux droits pour les parents. Avec Yves Moraine, chef de file LR au conseil municipal, il soumet à Emmanuel Macron une proposition de loi.

https://www.20minutes.fr

 

Posté par jjdupuis à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Interview Radio de la déléguée Anne Freulon de l’Association Autisme France à propos du 12ème Congrès Autisme Europe

LOGO autisme france

vipradioonline

Autisme France, Autisme Europe, Anne Freulon

Ajoutée le 12 sept. 2019

Interview Radio de la déléguée Anne Freulon de l’Association Autisme France à propos du 12ème Congrès Autisme Europe qui a lieu du 13 au 15/09/2019 au Palais Acropolis de Nice

 

Posté par jjdupuis à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Ecole : les ravages de l’ignorance concernant les enfants en situation de handicap

 

Olivia Cattan, présidente de SOS Autisme France, répond à une tribune publiée il y a peu sur notre site, affirmant que l'inclusion des enfants en situation de handicap à l'école depuis 2005 s'est avérée catastrophique.

Je croyais avoir tout lu et tout entendu comme horreur sur nos enfants en situation de handicap. Mais je fus réellement abasourdie en lisant cette prose, que je qualifierais d'"immonde", et je pèse mes mots, par ce professeur des écoles, et publié de surcroît dans Marianne. Je suis journaliste, écrivaine et Présidente de SOS autisme France et maman d'un enfant autiste. D'origine italienne, j'ai été élevée dans l'idée que les enfants handicapés avaient toute leur place à l'école comme c'est le cas en Italie ainsi que d'autre pays.

Aller à l'école, avoir accès au savoir est tout d'abord, au-delà de la loi de 2005 qui le garantit, un droit fondamental et républicain

J'ai été l'AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) de mon fils pendant deux ans. Et ayant travaillé avec l'Education nationale plusieurs années, j'ai toujours eu un regard compatissant à l'égard des enseignants et des accompagnants, ayant pleinement conscience du travail qui leur incombait. Des classes surchargées. De leur manque de formation en matière de handicap ainsi que du manque d'outils pédagogiques. J'ai aussi toujours expliqué que dans l'état actuel de l'école, l'inclusion dont on nous rebattait les oreilles à grand coup de communication politique était une inclusion "au rabais". Et qu'il aurait été plus constructif de sensibiliser les enseignants, d'embaucher des AVS individuelles et de les former spécifiquement à des handicaps complexes tel que l'autisme. J'ai toujours aussi défendu le travail des enseignants, y compris leur demande en matière de revalorisation de salaires.

Droits fondamentaux de l'auteur

Donc je ne suis pas une présidente d'association de parents qui exigent une inclusion des enfants en situation de handicap sans entendre les difficultés et inquiétudes des professeurs. Et je partage quelques idées avec l'auteur de ce texte lorsqu'elle parle des AVS mutualisées, et qu'elle écrit que, ne pas inclure les enseignants à la grande concertation nationale, était une erreur. En effet c'est une erreur politique de vouloir cacher les difficultés de l'inclusion sous le tapis en répétant que tout ira bien. Mais cette erreur incombe à nos gouvernants. Et ne signifie en aucune façon que nos enfants en situation de handicap n'ont pas leur place à l'école. Fallait-il aussi faire entrer le médico-social à l'école ? C'est un vaste débat.

Aller à l'école, avoir accès au savoir est tout d'abord, au-delà de la loi de 2005 qui le garantit, un droit fondamental et républicain. Pourquoi inscrire la phrase : "Liberté, Egalité, Fraternité ?" sur chaque fronton des écoles si certains de nos enfants de la République en sont exclus ? Seraient-ils toujours en 2019 considérés comme des sous-citoyens ?

Certains enseignants auraient-ils oublié leur devoir de transmission du savoir pour tous et toutes ? Pourquoi ce rejet envers nos seuls enfants handicapés ? Quelle est la prochaine étape ? Une fois débarrassés de ces enfants, à quelle autre catégorie d'enfants vont-ils s'attaquer ? Aux cancres ? De plus pourquoi ne pouvons-nous jamais avoir le droit de juger de leur capacité ? Sont-ils totalement intouchables ? Leur statut de fonctionnaire leur permet-elle de tout dire et de mener sans vergogne des campagnes de discrimination envers nos enfants dans les médias dont personne ne s'offusque véritablement ? Puisque ce texte n'est pas le premier et qu'il y en a eu beaucoup d'autres.

A-t-on le droit de catégoriser nos enfants et nier leurs droits fondamentaux ? Ce que fait l'auteur qui va encore plus loin en parlant d'une part des personnes handicapées et de l'autre de ceux issus du "champ mental" ? Les autistes entrent-ils dans cette catégorie selon elle ? Que fait-elle de ces personnes autistes qui ont eu leur baccalauréat, et qui sont mathématiciens, philosophes, professeurs, comptables...tous ces élèves brillants qui ont de multiples compétences...Faudrait-il les sacrifier à cause de leurs différences ou de leur fragilité ?

Ce que nous faisons d'ailleurs aujourd'hui avec succès dans de nombreux établissements

Lorsqu'en tant que féministe, j'allais bénévolement enseigner l'égalité dans les collèges, les enseignants m'expliquaient que beaucoup d'enfants avaient de nombreuses difficultés, qu'ils n'arrivaient pas à suivre. Ils avaient parfois des retards en orthographe ou en lecture y compris au collège, des lenteurs, des soucis d'ordre psychologique, et parfois même des problèmes de comportement violent. Mais quelles réactions avaient ces enseignants face à ces difficultés ? En général, ils convoquaient les parents pour réfléchir ensemble à un façon de les faire progresser; Ils consacraient du temps à l'heure du déjeuner pour les aider au mieux en multipliant les cours de soutien... Ils s'inquiétaient de leur avenir mais sans jamais remettre en question le bien-fondé de leur présence à l'école. Jamais.

Alors quelle est la nature de ce rejet ? Une surcharge de travail ? L'ignorance ? Un regard plein de clichés et de préjugés sur le handicap ? Est-ce la volonté de garder tous leurs acquis sans jamais se remettre en question sur leur propre capacité à enseigner à ces élèves ? Pourquoi l'Italie a réussi ce que la France refuse de faire ? De plus, cette enseignante semble dire que les familles sont "souveraines" face à l'école. N'a-t-elle pas lu tous ces témoignages de parents qui ont vécu un véritable parcours du combattant pour inscrire, maintenir ou encore obtenir quelques heures de scolarité pour leur enfant ? Pourquoi les enseignants se placent toujours en figure ennemie face aux parents alors que nous devrions tous travailler ensemble. Ce que nous faisons d'ailleurs aujourd'hui avec succès dans de nombreux établissements.

Elle dit également que ce service public court à sa perte à cause du faible pourcentage de personnes handicapées intégrées à l'école ! De qui se moque- t-on ! Au regard de tous les débats sur l'école, de l'échec scolaire grandissant, cela fait longtemps que l'école est en échec à cause des différentes politiques menées et de l'inertie générale.Le droit de nos enfants a trop longtemps été bafoué dans notre pays. En 1940, les personnes handicapées ont été les premières à être gazées et durant des décennies, nos enfants ont été cachés, oubliés, enfermés, soumis à des camisoles chimiques et autres traitements indignes; ils ont été exilés en Belgique et leurs droits de citoyen a été bafoué. Mais les associations de parents se sont battues et aujourd'hui les personnes handicapées ont rejoint largement cette lutte contre toutes ces discriminations. Les autorités publiques l'ont entendu et ont évolué même si encore aujourd'hui tout est loin d'être parfait. Politiquement des erreurs ont été faites en cette rentrée. Mais l'envie de faire évoluer l'école est bien là.

L'école de demain est en marche et rien ne l'arrêtera

Et en tant qu'association, nous sommes là pour qu'un jour cette inclusion se réalise dans les meilleures conditions. Nous sommes là aussi pour aider ces enseignants et ces accompagnants qui croient aux compétences de nos enfant. Mais personne aujourd'hui ne remettra en cause la loi de 2005 pour laquelle des parents sont prêts à monter sur des grues, faire des grèves de la faim, et aller porter cette honte française jusqu'aux portes de l'ONU. Les discriminations envers nos enfants doivent être punies par la loi au même titre que tous ceux qui ont été un jour stigmatisés, faute d'ignorance. Le Mammouth devra suivre le changement. L'école de demain est en marche et rien ne l'arrêtera.

Posté par jjdupuis à 13:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2019 - Exposition "Du cri à la dignité" à Neuilly-sur-Marne avec la participation de Trott'Autrement

Exposition - Neuilly-sur-Marne

Du cri à la dignité. Tout public Installation urbaine, conçue et proposée à la Mairie de Neuilly-sur-Marne par l'artiste photographe Mai Duong, autour de la culture Nocéenne de l'égalité face au handicap. Nombreuses sont dans la ville les institutions, les espaces et les présences qui témoignent de l'ancrage profond de cette culture qui a su ...

https://www.neuillysurmarne.fr
Exposition

20 novembre 2019 - 31 janvier 2020

"Du cri à la dignité. Tout public
Installation urbaine, conçue et proposée à la Mairie de Neuilly-sur-Marne par l’artiste photographe Mai Duong, autour de la culture Nocéenne de l’égalité face au handicap. Nombreuses sont dans la ville les institutions, les espaces et les présences qui témoignent de l’ancrage profond de cette culture qui a su donner lieu à des actions concrètes et s’ouvrir aux problèmes du handicap et de l’insertion professionnelle et sociale : de Ville Évrard au restaurant Martin Pêcheur, de l’ESAT Pierre Brossolette au centre de danse partagée les Pâquerettes, à l’association Trott’autrement dans le centre équestre municipal, à l’association la SERHEP , musée de l’histoire de la psychiatrie de Ville Évrard.

Vernissage vendredi 22 novembre dans le cadre de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées

En extérieur dans différents endroits de la ville"

 

Posté par jjdupuis à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 septembre 2019

"Ah, se passer de psychiatres ..." 2 - Autisme et suicide

 

"Ah, se passer de psychiatres ..." 2 - Autisme et suicide

Les lecteurs du dossier Suicide et Autisme connaissent les travaux pionniers de la Dr Sarah Cassidy. Les suites de ses travaux ont été présentés au congrès d'Autisme Europe , samedi 14 septembre après-midi.

https://blogs.mediapart.fr

 

Posté par jjdupuis à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Autisme-en-ligne -> plateforme d'autoformation d'accès gratuit et ouvert

 

Autisme-en-ligne

Fichier transcription de la vidéo " présentation du projet " (.pdf, 170 ko) Le projet autisme en ligne s'adresse à des professionnels, notamment des enseignants de classe ordinaire de l'école élémentaire, et vise à mettre à leur disposition une plateforme d'autoformation d'accès gratuit et ouvert.

https://www.autisme-en-ligne.eu

 

Posté par jjdupuis à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 septembre 2019

Somme : un commerce tenu par des adultes atteints d'autisme va ouvrir à Mers-les-Bains

article publié sur France 3

 

Les adultes seront logés dans le bâtiment de l'ancienne poste de Mers-les-Bains (Somme), qui donne sur la grande place du Marché. / © Google StreetView 2018Les adultes seront logés dans le bâtiment de l'ancienne poste de Mers-les-Bains (Somme), qui donne sur la grande place du Marché. / © Google StreetView 2018

Le bâtiment de l'ancienne poste de Mers-les-Bains (Somme) devrait prochainement loger cinq personnes atteintes d'autisme ainsi que leurs accompagnateurs. Les propriétaires de la bâtisse souhaitent aussi y développer, avec l'association Les Maisons de Vincent, un commerce tenu par ces locataires.

Par Valentin PasquierPublié le 15/09/2019 à 17:47

L'ancienne poste de Mers-les-Bains va reprendre vie. La bâtisse à la façade impressionante donnant sur la place du Marché devrait prochainement accueillir cinq logements où seront acceuillis cinq adultes présentant des troubles autistiques, ainsi que leurs éducateurs. Le projet devrait aboutir d'ici septembre 2020.

La famille Thorel, qui possède le bâtiment, a décidé de se rapprocher de l'association Les Maisons de Vincent, fondée par l'actice et réalisatrice Hélène Médique, pour vouer ce lieu à l'adaptation de ces personnes dans la société.
 

Intégrer ses locataires à la société

Le projet veut "mettre en cohérence les besoins sociaux vitaux et l’urgence écologique" : il tentera d'intégrer les locataires autistes au monde du travail en les faisant oeuvrer dans des exploitations agricoles alentours et à en vendre les produits dans une épicerie située au rez-de-chaussée. L'initiative se veut en rupture avec l'internement des adultes autistes en hôpital psychatrique ou en foyers.

Posté par jjdupuis à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,