Samedi dernier, nous partons en ballade avec Lisou. Je rentre prendre à la maison mes lunettes de soleil. J'en ressort juste pour apercevoir Lisou qui courre vers le bas de la route !!! Je l'appelle aussitôt et lui intime l'ordre de revenir. Elle stoppe et s'exécute ... ouf ! et du coup j'ai le déclic : "Tu veux courir ... Nous allons au stade". Ce dernier se trouve à côté de la maison et est doté d'un parcours de jogging sur sa périphérie. Aussi dès que nous y sommes, je l'encourage à courir "un, deux, trois ... partez" et elle démarre tranquillement pour s'arrêter un peu plus loin ... on répète l'exercice ... Puis vient à passer un couple qui effectue le parcours gentiment ... Lisou les voit arriver, ils nous dépassent et elle me demande aussitôt "Papa, je peux courir avec eux ?", "Ok, vas-y rattrappe les" et hop la voilà partie, elle les rattrappe et entame la conversation ... Je suis la progression du petit groupe à quelques longueurs. Le couple s'arrête d'ailleurs gentiment pour attendre Lisou - j'en profite pour leur demander si elle ne les dérange pas - "Pas du tout" ... Sympa, je les connais un peu de vue (ils courrent régulièrement et passent souvent devant la maison). Toujours est-il que Lisou effectue grâce à eux à peu près 1 km de course à pied. Ce n'est pas mal pour un début ...

Mettons les choses un peu en perspective. Lisou adore courir ... !?! C'est même un problème récurrent ... à tel point que depuis longtemps Esther a dû renoncer aux promenades avec sa fille. En général, en amiral et de toute façon, c'est moi qui m'y colle. J'ai un abonnement à l'année à des conditions extrêmement avantageuses et nous y prenons elle et moi beaucoup de plaisir.

Plus jeune, il arrivait à Lisou de se lancer dans des espèces de "courses folles" où elle fonçait droit devant elle en proie à une certaine excitation. Il fallait alors aller la chercher ... c'est en partie grâce à elle que j'ai conservé un penchant marqué pour la course à pied. A cette période là c'était quelque part vital !

Son accompagnement, quelque soit l'endroit - promenade, plage, centre de vacances etc. - pouvait vite s'avérer délicat. Il me revient en mémoire un fameux jour où profitant des circonstances, elle était sortie de la maison ... le temps de s'en apercevoir ... plus personne ... recherches à pied puis en voiture ... nous avions dû alerter la police municipale ... qui au bout d'un laps de temps qui nous avait paru interminable nous avait prévenu qu'elle était enfin retrouvée. Elle était dans le cimetière ... !!!??? et le gardien intrigué avait appelé la police ... Ouf !!!

Maintenant, plus vraiment de problème, elle prend en général mon bras et nous partons, tantôt discutant, tantôt chantant ... en évitant d'aborder les personnes que l'on croise, de caresser les chiens, de s'intéresser de trop près aux bébés etc ... bref de faire preuve d'agressivité au sens que dans le monde actuel où tout le monde s'ignore ou fait comme si ... la familiarité dont fait preuve Elise dans un espèce d'élan naturel est souvent ressentie comme une singularité choquante voire comme de l'agressivité par certaines personnes ...

Il faut néanmoins l'encadrer et lui répéter les consignes sans se lasser car à la moindre faille, son naturel reprend le dessus ... Merveilleuse Lisou remplie de naturel et d'allant !