Ultrasound and autism: association, link, or coincidence?

Traduction: G.M.

 
Abramowicz JS.

Source
Department of Obstetrics and Gynecology and Rush Fetal and Neonatal Medicine Center, Rush University, 1653 W Congress Pkwy, Chicago, IL 60612 USA. jacques_abramowicz@rush.edu.

Résumé

Les troubles du spectre autistique (TSA) touchent environ 1% des enfants aux États-Unis.L'étiologie est probablement multifactorielle, incluant les composants génétiques et l'exposition à des infections, des toxines, et d'autres facteurs environnementaux, en particulier les conditions périnatales et néonatales défavorables. Il y a eu une augmentation de la fréquence du diagnostic de TSA au cours des 20 dernières années avec une augmentation parallèle de l'utilisation de diagnostics obstétricaux avec ultrasons, avec une exposition prénatale à l'échographie par ultrasons, mentionnée comme une étiologie principale possible des "épidémies" d'autisme. Des altérations du système nerveux central ont été décrites dans les TSA, et certains des changements similaires ont été décrites chez les animaux après l'exposition aux ultrasons.Cependant, l'analyse de l'exposition in utero chez l'homme n'a pas réussi à montrer des effets nocifs chez les nouveau-nés ou des enfants, en particulier dans le rendement scolaire, les troubles de l'attention, et les changements de comportement. Il n'y a pas de preuves publiées de manière indépendante et confirmées par des pairs qu'une relation de cause à effet existe entre l'exposition in utero aux ultrasons et développement clinique des TSA dans l'enfance. 
L'échographie est une forme d'énergie avec des effets dans les tissus qu'elle traverse, et son utilisation devrait être limitée à des indications médicales, par des professionnels formés, pour une période aussi courte et une intensité basse étant compatible avec un diagnostic précis.