14 ème législature

Question écrite n° 05582 de Mme Colette Giudicelli (Alpes-Maritimes - UMP) publiée dans le JO Sénat du 28/03/2013 - page 997

Mme Colette Giudicelli attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, sur la composition du Comité national pour la bientraitance et les droits des personnes âgées et des personnes handicapées. Ce comité a été créé par le décret n° 2013-16 du 7 janvier 2013. Comme son nom l'indique, il vise à aider à la définition, à la mise en œuvre et au suivi des politiques de promotion de la bientraitance et de prévention et de lutte contre la maltraitance de ces citoyens fragilisés. Or, alors que plusieurs associations qui font partie de ce comité, outre les associations dédiées au personnes âgées, sont spécialisées dans des handicaps aussi divers que le déficit visuel, le déficit auditif, les maladies mentales, la maladie d'Alzheimer ou les paralysies, aucun représentant de l'autisme n'est présent, alors que celui-ci concerne plus de 650 000 personnes en France et qu'il a été déclaré grande cause nationale pour l'année 2012. L'autisme est pourtant une pathologie entraînant tous les jours, dans la vie courante, que ce soit à l'école, dans les transports en communs ou tous les lieux publics ou privés, des incompréhensions et discriminations entraînant des abus de violence physique, psychique et médicamenteuse, constitutifs de maltraitances et de pressions de toutes sortes. Aussi, elle lui demande si cette absence de représentativité ne lui apparaît pas anormale et s'il ne lui semble pas indispensable d'y remédier.



En attente de réponse du Ministère chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion.