Par , publié le 21/05/2013 à 15:45

D'ici 2020, les salariés autistes pourraient représenter 1% des 65 000 collaborateurs du géant allemand SAP. Le groupe espère bénéficier d'un avantage compétitif grâce à leurs "talents uniques". 

Un groupe allemand veut recruter des centaines de salariés autistes

Le géant allemand des logiciels professionnels SAP annonce vouloir embaucher des centaines de salariés autistes.

afp.com/Frederic J. Brown

Si l'emploi des personnes atteintes d'un handicap physique progresse doucement, les obstacles restent nombreux pour celles qui souffrent d'un handicap mental ou psychique. Le géant allemand des logiciels professionnels SAP vient toutefois de faire un pas en leur direction, en indiquant vouloir embaucher des centaines de salariés autistes

SAP "va travailler au niveau mondial pour employer des personnes atteintes d'autisme comme testeurs de logiciels, programmeurs logiciels et spécialistes de l'assurance de qualité des données", annonce le groupe, qui estime pouvoir bénéficier d'un avantage compétitif grâce "aux talents uniques" des personnes autistes. 

D'ici à 2020, les autistes pourraient représenter 1% de ses quelques 65 000 salariés dans le monde. Cela correspond à peu près au pourcentage de la population mondiale souffrant d'autisme. Pour l'heure, le groupe ne compte que quelques salariés autistes en Inde et en Irlande, dans le cadre de projets pilotes. 

Grâce à un partenariat désormais mondial avec l'organisation danoise Specialisterne, spécialisée dans l'emploi d'autistes principalement dans des métiers technologiques, SAP va étendre son recrutement en 2013 aux Etats-Unis, au Canada et en Allemagne. 

Augmenter la productivité de l'équipe

En Inde, SAP explique avoir recruté six personnes atteintes d'autisme, travaillant localement avec Specialisterne dans le test de logiciels de sa gamme d'applications de gestion pour les entreprises SAP Business Suite. Leur embauche a "augmenté la productivité de l'équipe et sa cohésion dans des domaines clés", assure SAP. 

En Irlande, cinq postes sont en train d'être pourvus. "C'est seulement en employant des gens qui pensent différemment et suscitent l'innovation que SAP sera prêt à faire face aux défis du XXIe siècle", estime, dans le communiqué, Luisa Delgado, responsable des ressources humaines chez SAP. 

En Allemagne, les entreprises de plus de 20 salariés ont l'obligation d'employer 5% de personnes handicapées. En France, cette obligation est de 6% et les autistes entrent dans ce quota, mais font aussi partie de ceux qu'on embauche le moins, selon l'association française Vaincre l'autisme. 

Avec