article publié dans la Dépêche de Kabylie

Une association vient de voir le jour

«Ensemble pour vaincre l’autisme », tel est le credo que fait sienne l’association pour la prise en charge des enfants autistes, qui vient de voir le jour à Akbou. « Rayon de soleil de l’autiste », c’est le nom donné à cette structure qui a pris ses quartiers au niveau de Guendouza. « Pour l’heure, nous avons 5 pensionnaires dont l’âge varie entre 3 et 6 ans, mais nos capacités d’accueil nous permettent recevoir jusqu’à 15 enfants », déclare la présidente de l’association, en précisant qu’un programme socio-éducatif et psychothérapeutique sera prochainement mis en application. Une équipe pluridisciplinaire, composée de 5 psychologues, 4 orthophonistes et 1 éducatrice est déjà à pied d’œuvre pour encadrer ces enfants autistes. Une pathologie caractérisée par un trouble du développement psychique, induisant une perturbation de l’ensemble de leurs fonctions cognitives fondamentales. « Nous mettons en pratique la méthode Chopler, appelée aussi programme ‘teach’. Elle se décline en 10 ateliers dont la sociabilité,  l’initiation à la perception, la performance verbale et la motricité fine », nous explique une psychologue de l’association. Cette thérapie, qui a fait les preuves de son efficacité, vise selon notre interlocutrice, à substituer au comportement inadapté  un comportement adapté, par l’entremise de la technique du déconditionnement et de la rééducation. Cependant, le défi de l’intégration de ces enfants, que se proposent de relever les animateurs de l’association, suppose une coopération active des parents. Pour ce faire, des séances de sensibilisations sont envisagées à leur intention. L’objectif poursuivi, nous indique-t-on, est d’aider ces parents, souvent angoissés et désemparés, à mieux accepter la maladie de leurs enfants et, partant, les impliquer pleinement dans leur prise en charge. Un autre écueil susceptible d’obérer la concrétisation de ce plan d’action, réside dans l’absence de moyens. Pour le transcender, les responsables de l’association comptent sur le concours des autorités et l’élan de générosité des investisseurs de la région. « Toute contribution, de quelque nature que ce soit, est la bienvenue », souligne-t-on.

 

N. Maouche