article publié dans Sud Ouest

Publié le 11/03/2014 à 06h00 par

Deux monitrices spécialisées du Centre équestre exercent auprès des polyhandicapés.

L’équithérapie : une aide qui fonctionne Pour Noël, tous avaient partagé un moment magique. © Photo

Photo e. P. 
L'équithérapie est l'art de soigner l'esprit à l'aide d'un cheval. C'est aussi le soin des émotions, des relations, des sentiments, de la communication…

Il n'est pas toujours nécessaire de monter sur l'animal. Ce dernier est simplement utilisé pour établir un contact, le toucher ayant un rôle majeur dans ce genre de thérapie.

Loin d'être un animal comme les autres, le cheval est déjà, dans la Grèce antique, reconnu pour ses qualités thérapeutiques. Il possède des caractéristiques essentielles qui favorisent la confiance en soi des personnes handicapées. Il ne juge pas et rien dans son attitude ne laisse entendre de rejet ou d'incompréhension.

C'est pour cela que deux monitrices du Centre équestre de La Réole rendent visite à la Maison d'accueil spécialisé de La Réole : Caroline Issard et Laure Béney.

Un apaisement bienvenu

Cette dernière travaille depuis longtemps avec des polyhandicapés : « D'habitude ce sont les résidants qui viennent au centre mais cette année un partenariat a été décidé entre la MAS et le centre. Ainsi je viens avec mes poneys. Cela est moins stressant pour les résidants qui restent dans un milieu connu ».

Au centre ils ont la possibilité de monter de manière adaptée : utilisation d'un montoir, monte en double… accompagnés aussi par la psychomotricienne. Mais avec la méthode employée depuis septembre la relation animal/homme est privilégiée.

Sept personnes bénéficient de cet aménagement. Le sourire est la récompense suprême. L'intéraction est immédiate et le poney ne fait pas semblant, il va vers les résidants sans aucun préjugé.

« Cela peut produire un certain apaisement chez quelques uns » précise la psychomotricienne Adeline Blanchard.

La MAS accueille actuellement 48 personnes polyhandicapées et l'équithérapie est l'une des nombreuses activités proposées comme la musique, la cuisine, les activités sensorielles, le cinéma, les spectacles.

« Nous essayons d'élargir les possibilités avec le ski, le rafting, le char à voile, le canoë et le chien de traîneau. Ces activités sont adaptées et se font à l'occasion de camps, de séjours de vacances encadrées par Nadia Passerieux, monitrice-éducatrice » rajoute Adeline.

Mais tous ne participent pas. Chacun choisit de faire quelque chose ou pas. Ainsi va la vie à la maison d'accueil spécialisé.

Emmanuelle Patachon