article publié dans 20 Minutes

Arthur Piquemal et sa professeure de piano Anne Kablé-Lalande, lors d'u premier cours de piano pour personnes autistes, à Lille.

Arthur Piquemal et sa professeure de piano Anne Kablé-Lalande, lors d'u premier cours de piano pour personnes autistes, à Lille. - G. Durand / 20 minutes

Gilles Durand

Publié le 15.03.2015 à 15:55 Mis à jour le 15.03.2015 à 16:48

«J'adore la musique». Arthur Piquemal a des difficultés à lire une partition, mais il sait reconnaître les notes. Cet adolescent de 14 ans est le premier élève à intégrer la classe de piano pour personnes autistes qui s'est ouverte, samedi, à l'école de musique de Lille Centre*. L'enseignante, Anne Kablé-Lalande, est spécialisée dans la méthode Dolce, conçue pour les personnes avec autisme ou souffrant de troubles psychiques.

Peu à l'aise avec leurs mains

«Cette méthode douce permet de contourner les difficultés que peuvent rencontrer les enfants autistes. Ils sont parfois peu à l'aise avec leurs mains et leurs bras. Nous effectuons un travail corporel spécifique», explique Anne Kablé-Lalande, au sein de l'association Apte-Autisme. Pour preuve, lorsqu'Arthur -qu'elle a comme élève depuis quatre mois- interprète La Symphonie du nouveau monde d'Anton Dvorak, il lui arrive d'utiliser uniquement le pouce pour frapper une touche.

Une classe de pianos pour personnes autistes vient d'ouvrir à Lille. - G. DURAND / 20 Minutes

 

Stimulé tout le temps

«Un enfant autiste doit être stimulé tout le temps pour faire quelque chose. Apprendre le piano met en jeu la concentration, le toucher, la mémoire, la motricité ou encore l'échange: autant de choses très utiles pour ces enfants», précise Anne Kablé-Lalande. Et de la mémoire, Arthur en a. «Il fait de rapides progrès dans le jeu des morceaux», note sa prof.

«Nous ne sommes pas du tout mélomanes»

«Regarde où tu mets ta main», lui conseille-t-elle. L'ado s'applique. «Généralement, les personnes autistes adorent la musique», assure l'enseignante musicale. Ce que confirment les parents d'Arthur. «Il a une bonne oreille musicale, alors que nous ne sommes pas du tout mélomanes», souligne sa mère, Elodie Piquemal. Prochaine étape pour lui: assister à un spectacle à l'Opéra de Lille.

* 120 € par mois pour un cours hebdomadaire de 30 minutes.