Publié le 11/03/2015 á 22H53
Utile. Une jeune mère de famille a créé en 2013 un site qui permet notamment aux parents de faire garder leurs enfants handicapés.

image_content_Personnalise_18504171_20150311190831

 

Le petit Roman, ici avec son papa, est à l’origine de la création de l’association Enfance Handicap 76

C’est en 2013 que Mélanie Vauchel a décidé de créer son association Enfance Handicap 76.

C’est en 2013 que Mélanie Vauchel a décidé de créer son association Enfance Handicap 76. Maman d’un petit Roman - aujourd’hui âgé de 5 ans et demi - souffrant d’une maladie génétique, cette jeune maman a appris avec son mari le handicap de son enfant quand il était âgé d’un an. Le jour de l’annonce de la maladie génétique de notre fils, le Pr Stéphane Marret, neuropédiatre au CHU de Rouen, nous a proposé une solution d’accueil dans une crèche qui accueille des enfants en situation de handicap aux côtés d’enfants ordinaires. Cette crèche associative, Graffiti’s, est située à côté d’un centre d’action médico-sociale précoce, ce qui permet aux enfants d’être pris en charge par des professionnels sur le temps de crèche et aux parents de poursuivre leur activité professionnelle».

Devenir handi-sitter

Un des objectifs de l’association, qui travaille notamment en relation avec le conseil général, est de «favoriser l’accueil des enfants handicapés en milieu ordinaire. La mixité est importante pour nous», précise Mélanie Vauchel. La jeune maman de quatre enfants est aussi devenue spécialiste des questions administratives et juridiques et des méandres qui peuvent permettre aux parents d’enfants handicapés de faire-valoir leurs droits.

Mélanie Vauchel s’est également aperçue, au fil des années, qu’elle et son mari rencontraient des difficultés pour faire garder leur fils. «Nous avons créé un réseau de handi-sitters. Il s’agit d’étudiants plutôt orientés vers des professions paramédicales, plus ou moins proches du handicap. Le site fonctionne très bien et met en contact les parents et les étudiants. En partenariat avec une association de psychologues, ces étudiants reçoivent une formation afin de mieux savoir comment s’occuper d’enfants en situation de handicap». Activités, intégration de la fratrie dans les jeux, toilette ou médication, la formation est jusqu’à présent assez théorique. «Le CHU, toujours avec le Pr Marret, nous a proposé un partenariat afin de reprendre la formation des étudiants pour une formation plus pratique, avec par exemple une formation pour apprendre à porter un enfant handicapé». Le partenariat devrait prendre forme avant la fin de l’année 2015.

PA. B.

Plus d’informations, sur le site: enfancehandicap76.com