article publié sur France 3 Basse-Normandie

C’est un joli souvenir de reportage. Il faisait frais mais relativement beau en ce dernier jour du mois de mars. Nous avions rendez-vous aux « Chevaux de Bel Air », un centre équestre du nord de l’Ille-et-Vilaine, pour tourner un reportage sur l’équithérapie. Une journée riche...

  • Par Anthony Masteau
  • Publié le 13/04/2015 | 09:24, mis à jour le 13/04/2015 | 10:26
Thomas, jeune adulte autiste, pendant une séance d'équithérapie © Jean-Michel Piron France 3 Bretagne

© Jean-Michel Piron France 3 Bretagne Thomas, jeune adulte autiste, pendant une séance d'équithérapie

Nous sommes arrivés en avance. Nous savions que le petit groupe qui devait nous rejoindre était composé de jeunes adultes autistes. Il était important d’être là et en place avant eux, pour qu’ils puissent s’aclimater à notre présence.

Et l’adaptation s’est réalisée très rapidement. L’intérêt pour notre caméra et notre perche s’est vite détournée au profit du maître des lieux : le cheval.

Des séances toutes les deux semaines

Ce jour là, ce sont Antoine, Thomas et Julien qui ont fait le déplacement. Ils quittent leur foyer de la Vaunoise, à l’Hermitage en Ille et Vilaine, tous les quinze jours pour venir ici monter à cheval. Ils y passent un peu plus d’une heure au plus près des chevaux. A pied, ou en selle, ce contact leur permet de communiquer, ou plutôt d’être en communication avec leur environnement. Ce n’est pas forcément verbal mais il y a de l’échange.

Pour Gildas, l’éducateur qui les accompagne, c’est assez surprenant : 

« On sent qu’il y a quelque chose qui se passe. Ce ne sont pas les mots, on le voit bien, c’est une attitude. Le cheval est plutôt «quelqu’un» de bienveillant, dans une attitude plutôt sympa pour accueillir la communication des résidents ».


Et c’est vrai qu’à cheval, on voit les sourires. Aucune appréhension. Au pas, au trot, nos cavaliers ont une totale confiance dans leurs montures. Des chevaux qui par ailleurs sont eux aussi étonnamment sereins. Marielle, la monitrice, le constate toutes les semaines:

 " Vous voyez Ozzoro, ce grand cheval Irish, il est très très calme, très posé, alors qu’avec les autres cavaliers il aime bien embêter, aller coller, ne pas écouter."


Pendant une heure, Marielle propose à Antoine, Thomas et Julien des jeux d’agilité et de mobilité. Des jeux qui leur permettent de s’assouplir et de se détourner quelques instants des gestes répétitifs qui les agitent.

Interview pendant une séance d'équithérapie de Marielle Auzou, monitrice d'équitation au centre équestre les Chevaux du Bel Air à Montreuil le Gast (35)

Plus calme

Pour Gildas, leur éducateur, ces cours ont de vraies vertus sur les résidents: 

« Le bienfait, il est visible sur le temps de la séance. Quand en plus, ce calme dure après la séance, c’est tout bénéf’ ! »


Quant à Marielle, la monitrice, elle aussi éprouve beaucoup de plaisir à donner ces cours. Quand on lui demande, si ça a changé sa façon de travailler, la réponse fuse : « Je suis beaucoup plus calme ! ».

A vrai dire, nous aussi nous sommes revenus de ce reportage très « zen » et sereins, avec ce sentiment que l’équithérapie  n’est pas une simple thérapie finalement, mais une véritable alchimie qui diffuse ses bienfaits à tous les participants  !