Article publié dans La Dépêche

Publié le 09/06/2015 à 03:46, Mis à jour le 09/06/2015 à 07:33

Equitation

Le centre équestre et le village «terre d'avenir» s'intègrent harmonieusement dans le paysage du Domaine de Fraisse, à Leuc, dans le Limouxin. / Photo DDM, DR

Le centre équestre et le village «terre d'avenir» s'intègrent harmonieusement dans le paysage du Domaine de Fraisse, à Leuc, dans le Limouxin. / Photo DDM, DR

 

Novateur en matière de thérapie pour personnes autistes, le centre équestre du domaine de Fraisse a été inauguré vendredi matin à Leuc. Un projet d'intérêt général monté par Anne Maltoni, où le cheval, l'humain et l'agroécologie ne font qu'un.

Un nouveau centre équestre à Leuc, la belle affaire, direz-vous. Le gigantesque domaine de Fraisse inauguré vendredi n'est pourtant pas un centre équestre ordinaire. Depuis trois ans, Anne Maltoni, jusqu'ici avocate et juriste, a décidé de placer sa fortune dans un projet humain d'une générosité exceptionnelle : le centre équestre éthologique est la première étape d'un projet beaucoup plus ambitieux. «Au-delà de sa vocation première, l'agricole et l'équestre, le domaine de Fraisse a pour objectif de remplir un rôle social en s'ancrant dans le territoire», explique la jeune femme. Le lieu aura donc une vocation psycho-éducative expérimentale pour autistes.

«Il doit leur proposer un système d'enseignement adapté et surtout ouvert sur la société» pour les aider à développer leur autonomie et permettre leur intégration dans la vie sociale.

Un parrain nommé Pierre Rabhi

La médiation par les animaux n'est plus à démontrer. Celle des chevaux montre des résultats inespérés. Depuis un an, de jeunes autistes bénéficient de soins en équithérapie.

Hier, à l'heure de l'inauguration de ce «Village de Fraisse - Terre d'avenir» entièrement financé sur des fonds propres, le préfet de l'Aude, Louis Le Franc, a salué «un projet d'intérêt général» et «d'utilité sociale». Un projet alternatif, en tout cas, parrainé depuis le début par Pierre Rabhi. Le pionnier de l'agriculture écologique, essayiste et fondateur des Colibris, a d'ailleurs donné une conférence, hier après-midi, à l'issue de l'inauguration, sur le thème de l'agroécologie comme moyen de coopérer avec la vie.

Des formations à l'agroécologie sont d'ailleurs prévues, à terme, ainsi qu'en équitation éthologique et sur l'autisme. À noter enfin qu'un établissement scolaire Montessori sera créé. «Il permettra à des enfants de s'intégrer dans un système scolaire prenant en compte leur individualité, ce qui, à ce jour, fait cruellement défaut pour les enfants avec autisme», précise Anne Maltoni.


2600 m2, 27 boxes, 22 stalles…

Le manège couvert réalisé par des entreprises locales impressionne par ses dimensions olympiques : 2 600 m2, 27 boxes, 22 stalles, dans un centre équestre où tout est fait pour une approche de l'équitation et de la relation avec le cheval qui compte aussi un club-house et des vestiaires. Dans sa dimension agricole, le domaine de Fraisse s'étend sur 10 hectares où l'orge est cultivée et où le maraîchage sera développé dès 2016. 200 oliviers entreront en production d'ici à deux ans. Une partie du domaine est certifié bio et l'autre partie vient d'être mise en conversion bio. Des brebis pâtureront bientôt sur la partie débroussaillée du site, et dans les lieux boisés du domaine, un parcours sensoriel à cheval sera créé pour les séances d'équithérapie.

J.-L. D.-C.