article publié sur le site de France 3 Basse Normandie

Quand le sport devient une alternative thérapeutique … Le centre équestre de Chouzy-sur-Cisse (Loir-et-Cher) s'est doté, en novembre 2015, d'un Équilève. Un élévateur qui permet de mettre en selle les cavaliers à mobilité réduite.

  • Mélior Mouamma / A.Lps
  • Publié le 27/11/2015 | 18:18, mis à jour le 27/11/2015 | 18:18
L' Equilève permet de mettre en selle sur le cheval des personnes à mobilité réduite © France 3 Centre-Val de Loire

© France 3 Centre-Val de Loire L' Equilève permet de mettre en selle sur le cheval des personnes à mobilité réduite

Les Écuries de Chouzy dans le Loir-et-Cher accueillent régulièrement une trentaine de personnes à mobilité réduite. Grâce à l'Equilève, Sandra et Arnaud Régent, propriétaires et moniteurs du centre équestre, espèrent en accueillir davantage.

« Nous voulons faire de l'équitation un sport pour tous » affirme le moniteur d'équitation.


Le contact avec les chevaux, les soins à leur prodiguer, les promenades dans la nature sont bénéfiques pour tous.

L'association des Ecuries de Chouzy, une association spécialement créée pour développer le Handi Cheval dans le département du Loir-et-Cher est à l'origine du projet d'acquisition d'un Équilève.

Durant quatre années, les membres de l'association ont frappé à de nombreuses portes pour trouver des subventions. Un Équilève coûte 5.200 euros. Le fonds de dotation Telmah intitulé « Tendez la main au handisport » a été d'une grande aide.  

 Maintenant que nous avons un Équilève, nous invitons les particuliers en situation de handicap à venir au centre équestre de Chouzy-sur-Cisse pour monter à cheval, faire un baptême poney. Il suffit de prendre rendez-vous » , explique Sandrine Lhuillier de l'association des Écuries de Chouzy.


Le Handi  Cheval est encore peu développé dans la région Centre-Val de Loire. Les équipements sont coûteux. Une selle adaptée pour maintenir les handicavaliers coûtent 1;200 euros. Les Écuries de Chouzy-sur-Cisse en possède une. Mélior Mouamma a suivi deux jeunes filles polyhandicapées, pour qui, monter à cheval était encore impossible il y a quelques semaines.

[VIDEO] Reportage : Mélior Mouamma, Amélie Rigodanzo et Alexis Guedes