AUTISME : GREVE DE LA FAIM DU PRESIDENT DE VAINCRE L’AUTISME
 
 
LE CONSTAT D’UNE SITUATION POUR LES AUTISTES EN FRANCE            
« Monsieur, c’est votre femme qui porte la culotte à la maison ! »
« Votre femme est trop fusionnelle avec votre fils, vous devriez jouer votre rôle de père et vous imposer entre les 2.» Ces phrases, prononcées par 2 psychiatres différents dans 2 lieux différents, sonnent les coups d’alarme qui amènent M’Hammed Sajidi à s’interroger sur la capacité de ces professionnels à comprendre ce dont souffre son fils.
Samy est pris en charge dans un hôpital de jour parisien (hôpital psychiatrique pour enfants). Un soir, Léa, sa sœur, alors âgée de 11 ans ½, vient voir son père en colère : «  Papa, c’est pas  possible, on peut pas laisser Samy dans cet hôpital ! ». Elle tire son frère vers lui et lui montre les bosses sur sa tête qui font suite à des maltraitances vécues dans cet hôpital. Le choc est terrible.  M’Hammed Sajidi se sent trahi par les médecins en qui il avait confiance pour soigner son enfant et aider sa mère (puisque c’est ainsi que la situation lui avait été présentée). Il demande au psychiatre ce qu’il faut faire avec son fils. Sa réponse est tranchante : « Pour votre fils, il ne reste que la camisole». Samy fut retiré de cet hôpital et M’Hammed Sajidi décide avec sa femme et sa fille, de créer une association pour venir en aide à Samy : « Léa pour Samy », aujourd’hui devenue VAINCRE L’AUTISME, pour crier haut et fort « PLUS JAMAIS CA ! »
 
 
AGIR ET NE PAS SUBIR
Pour venir en aide à Samy et ses semblables, VAINCRE L’AUTISME ne s’est pas contentée de revendiquer ou critiquer le système actuel, mais a été soucieuse de proposer une réponse, une solution pour son pays qui manque cruellement de prises en charge pour les enfants autistes : le concept FuturoSchool. Il s’agit d’un projet innovant qui a pour but de répondre aux besoins des personnes autistes au cas par cas, selon tous les degrés de handicap, tous les âges, toutes les situations sociales et avec pour objectif de reproduire ces écoles dans toute la France. L’école pilote FuturoSchool, située dans le 11éme arrondissement de Paris, prend en charge 12 enfants et leur propose des solutions alternatives avec notamment des interventions dans le milieu ordinaire, permettant aux enfants de s’adapter aux différents milieux dans lesquels ils évoluent. Ces 12 familles bénéficient désormais d’une qualité de vie incomparable.
 
Cependant, aujourd’hui la prise en charge de Samy et de ses camarades Younès, Noam, Raphael B, Sarah, Salas, Mohammed, Lamisse, Raphael K, Enzo, Nolan et Trésor-Olivier est menacée de fermeture, malgré leur grande satisfaction de la prise en charge, les familles sont plongées dans le désarroi face à l’inertie des autorités organisatrices.
 
LE PARADOXE DU SYSTEME
Aujourd’hui, FuturoSchool a été qualifiée d’établissement d’excellence avec une haute qualité de prise en charge pour les enfants. Les résultats sont probants pour ces 12 enfants.
Face à cette évidence d’une prise en charge adaptée, efficace et efficiente, dans un pays qui accuse 40 ans de retard en matière de prise en charge de l’autisme, un paradoxe incompréhensible se fait sentir : la réticence des pouvoirs publics à la mise en place de ces structures innovantes. En effet, FuturoSchool se heurte à d’importants facteurs de blocage de la part de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France qui peine à accepter cette école dans son système, et de la part du Ministère de la Santé qui reste muet. VAINCRE L’AUTISME aujourd’hui est épuisée par tous ces facteurs de blocage alors qu’elle ne souhaite qu’apporter une alternative à son pays, qui après de multiples condamnations (du Conseil de l’Europe et du Tribunal Administratif de Paris avec les familles concernées) en a bien besoin. Il s’agit d’une association de parents qui agissent pour sauver leurs enfants en proposant des solutions.
 
 
UNE GREVE DE LA FAIM POUR SE FAIRE ENTENDRE
Malgré toutes les alertes de VAINCRE L’AUTISME aux pouvoirs publics concernant la situation, une inertie pour ne pas prendre en compte la prise en charge innovante se fait sentir. Aujourd’hui, si VAINCRE L’AUTISME ne fait rien, la prise en charge adaptée de Samy et de ses camarades disparaitra demain. Dans la colère et le désarroi les familles de ces 12 enfants sont décidées à se battre pour ne pas perdre cette prise en charge adaptée qui a fait tant évoluer les enfants.
Aujourd’hui, VAINCRE L’AUTISME a reçu 310 demandes d’ouverture de FuturoSchool en France, de la part des parents dans divers départements. Il s’agit d’un réel besoin pour la France. L’actualité montre ce que ces familles vivent ; la question est alors flagrante : comment se fait il que des prises en charge qui répondent aux besoins des enfants soient menacées de fermeture, alors que l’État a été condamné pour carence ?
Le Président de VAINCRE L’AUTISME ne peut pas rester sans réagir face à tant d’injustice : pour exprimer son « ras le bol », il annonce une grève de la faim à compter d’aujourd’hui. Il s’agit d’une action symbolique pour toutes les familles françaises qui subissent le délaissement, l’exclusion et la discrimination.
 
VAINCRE L’AUTISME appelle toutes les familles et les professionnels à se mobiliser autour de cette action, car le combat des prises en charge innovante en matière d’autisme plébiscitées par les familles ne peut être abandonné. Rejoignez le combat en participant au comité de soutien au Président, remplissez le formulaire : http://goo.gl/forms/qJj6C1tlfl.
 
Merci à tous, c'est ENSEMBLE que notre combat a un sens!
 
 
M’Hammed SAJIDI
Président
 
VAINCRE L'AUTISME
51 rue Servan 75011 Paris
Tél: 01 47 00 47 8301 47 00 47 83 - Fax: 01 43 73 64 49