l'autisme n'est pas un avatar