Les allocataires de l’AAH seront 2 € moins pauvres le 1er avril
L'AAH va passer de 808,46 € à 810,72 €/mois le 1er avril. Une augmentation à peine supérieure au taux d'inflation en 2016.

Publié le 13 mars 2017

Le montant de l’AAH va augmenter de 2,26 €, le 1er avril. Depuis l’élection de François Hollande, en 2012, il n’aura été revalorisé que de 6,67 %.

Zéro et des poussières. L’allocation aux adultes handicapés (AAH) va augmenter de 0,28 % le 1er avril. Tout comme l’ensemble des prestations sociales qui se voient appliquer le même régime sec. La traditionnelle hausse annuelle est en effet calée, de façon réglementaire, sur l’inflation constatée l’année précédente. En 2016, cette dernière a été limitée à 0,2 %. D’où cette augmentation famélique de 2,26 € par mois pour l’AAH, qui va donc passer de 808,46 € à 810,72 €. L’an passé, la hausse avait été encore moindre (+ 0,1 %), l’inflation ayant été nulle.

Sarkozy plus généreux qu’Hollande

Sous le quinquennat de François Hollande, le montant de l’AAH n’aura augmenté que de 6,67 % (+ 50 €). Soit un peu plus que le Smic net (+ 5 % à 1 151 € nets/mois). Le mandat de Nicolas Sarkozy, de 2007 à 2012, aura été plus profitable aux allocataires de l’AAH, avec une revalorisation de 25 % en cinq ans (+ 155 €).

Certes, l’inflation a été moins élevée entre 2012 et 2017 (+ 3,6 %) qu’entre 2007 et 2012 (+ 8 %). Le différentiel de gain de pouvoir d’achat reste toutefois très important : + 3 % sous Hollande, + 17 % sous Sarkozy. Franck Seuret

L’AAH dans la course à l’Élysée

Certains candidats à l’élection présidentielle ont promis de revaloriser l’AAH, dans des proportions plus ou moins importantes. D’autres, en revanche, sont restés muets sur le sujet.

Les propositions des candidats par ordre alphabétique :

– Jacques Cheminade : augmenter l’AAH à un niveau proche du Smic (1 151 € nets/mois aujourd’hui) ;

– Nicolas Dupont-Aignan : revaloriser l’AAH de 200 € ;

– Marine Le Pen : augmenter l’AAH de 200 € et désindexer son montant des revenus du conjoint ;

– Emmanuel Macron : porter son montant au-delà de 900 € par mois ;

– Jean-Luc Mélenchon : augmenter l’AAH au niveau du Smic net (1 151 € aujourd’hui ; 1 326 € dans le programme de Jean-Luc Mélenchon) pour les personnes en situation de handicap dans l’incapacité totale de travailler ;

– Nathalie Artaud, François Asselineau, François Fillon, Benoît Hamon et Philippe Poutou : pas de proposition sur le sujet.