Eugénie a 14 ans et vient de faire sa rentrée au collège Saint-François-de-Sales, à Alençon.

Eugénie a 14 ans et vient de faire sa rentrée au collège Saint-François-de-Sales, à Alençon. | Delphine Le Normand

Delphine LE NORMAND.

L’adolescente, atteinte de trisomie 21, fait partie des élèves de l’Institut médico-éducatif du Perche qui intègrent un établissement scolaire, dit classique, à Alençon. Un grand pas.

Elle a lâché ses cheveux blonds, vernis ses ongles en rose et posé une touche de maquillage sur son visage encore juvénile. Eugénie a 14 ans, elle est atteinte de trisomie 21 et mardi, elle a fait sa rentrée au collège Saint-Fançois-de-Sales, à Alençon. À la manière de n’importe quelle autre collégienne de son âge. Un moment d’émotion intense pour sa maman, Hélène Van Cauwenberge. « Ce que réalise cet établissement est un projet vraiment émouvant. »

Le projet en question, c’est l’immersion d’une vingtaine d’élèves de l’institut médico-éducatif du Perche au sein d’un établissement scolaire classique, de la maternelle au lycée. Eugénie en fait partie. « Cette rentrée l’a vraiment motivée. Elle veut lire, écrire. En venant ici, elle a le sentiment d’être grande. » Eugénie confirme en levant les deux pouces en l’air : « On va bien travailler cette année ! »

Si les jeunes en situation de handicap intellectuel sont toujours pris en charge par les équipes de l’IME, ils sont en immersion totale avec les élèves de Saint-François sur les temps de récréation et de repas. « Au cas par cas, selon le projet de chacun, ils peuvent aussi intégrer une classe classique », précise Yasmina Pochet, psychologue.

À l’heure de la pause, Eugénie s’approche des autres. Très vite, un petit attroupement se fait autour d’elle. Les filles commencent à discuter. Ça parle bandeau dans les cheveux et vernis à ongles. Louanne, 8 ans, s’approche d’Eugénie et lui lance : « tu me fais un câlin ? » Plus loin, un élève demande à l’un des éducateurs de l’IME : « c’est quoi la trisomie 21 ? » C’est le premier jour de rentrée et les barrières commencent déjà à tomber.