En janvier 2018, les adultes autistes auront – enfin – un lieu adapté dans le tout nouveau foyer actuellement en construction rue Mendès-France, à Wattrelos. L’association sociale et médico-sociale des Hauts-de-France (ASRL*) nourrit cet ambitieux projet depuis 2006 et c’est avec Partenord, l’Agence régionale de santé (ARS), le conseil départemental (co-financeurs du projet) et la ville de Wattrelos que cette structure s’est construite doucement. Ce mercredi, Françoise Van Rechem, représentante de l’ARS, est venue constater l’avancée des travaux et a souligné «  l’accueil très individualisé dans un établissement intégré en milieu urbain.  »

 

Pour les chambres individuelles, de 20 m
2
, on retrouve un mur arrondi pour la sécurité des résidents et une salle d’eau. Les couleurs, en fonction des chambres, sont le vert, le jaune et le bleu. PHOTO LA VOIX.

Pour les chambres individuelles, de 20 m 2 , on retrouve un mur arrondi pour la sécurité des résidents et une salle d’eau. Les couleurs, en fonction des chambres, sont le vert, le jaune et le bleu. PHOTO LA VOIX.

L’architecte, Roxana Antonescu, a détaillé les enjeux de ce foyer qui proposera 32 places, déjà toutes prises, dont 20 places réservées à l’hébergement, 2 places à l’accueil temporaire et 10 places à l’accueil de jour. «  L’idée était de construire un bâtiment en ville, tout en conservant un côté calme et lumineux. On a donc des espaces extérieurs avec notamment un jardin pédagogique. Pour l’intérieur, on est resté dans quelque chose de simple et de lisse pour qu’il y ait une lisibilité pour le public. Il y a aussi une partie médicalisée, une salle informatique, une salle de balnéothérapie, des chambres individuelles de 20m2, des espaces de vie, un patio. Tout a été pensé pour apaiser les troubles…  »

 

Ce lieu sera propice à l’aménagement de plusieurs petits espaces de jardin. PHOTO LA VOIX.

Ce lieu sera propice à l’aménagement de plusieurs petits espaces de jardin. PHOTO LA VOIX.

Maintenant, on fait le pari que nos équipes permettront de diminuer les troubles des personnes accueillies.

Bien que cette structure vienne conforter le centre hospitalier voisin et qu’une partie soit médicalisée, le lieu se veut chaleureux et rassurant.

 

La construction du foyer est actuellement assurée par Partenord. L’ASRL, structure d’accueil pour adultes autistes, sera son locataire.

La construction du foyer est actuellement assurée par Partenord. L’ASRL, structure d’accueil pour adultes autistes, sera son locataire.

Pascaline Cauvet – qui sera la directrice du centre et qui est l’actuelle directrice de l’IME du Parc de Barbieux – connaît déjà les adultes autistes qui seront accueillis. Une force pour concevoir le lieu : «  Nous avons pris en compte les particularités sensorielles de chacun. Maintenant, on fait le pari que nos équipes (environ trente professionnels) permettront de diminuer les troubles des personnes accueillies. Nous accueillerons six filles et quatorze garçons et la moyenne d’âge s’établit à 24 ans.  »

*ASRL a récemment changé de nom tout en conservant le même acronyme, jusqu’à présent, elle se nommait encore l’Association d’action sanitaire et sociale de la région lilloise.