article publié sur France 3

Emmanuel Macron a visité une unité spécialisée dans l'autisme au CHU de Rouen, jeudi 5 avril 2018. / © Pool crédité par l'ElyséeEmmanuel Macron a visité une unité spécialisée dans l'autisme au CHU de Rouen, jeudi 5 avril 2018. / © Pool crédité par l'Elysée

Par Mathilde RiouPublié le 05/04/2018 à 18:47Mis à jour le 06/04/2018 à 12:00

Dès le début de matinée, la circulation à Rouen était compliquée. Les manifestants ont profité de la venue d'Emmanuel Macron à Rouen pour se faire entendre devant le CHU Charles Nicolle.
Le président n'est pas allé à leur rencontre et il est rentré par l'arrière de l'établissement. Il était accompagné d'Agnès Buzyn, ministre de la Santé, Sophie Cluzel secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées ainsi que son épouse Brigitte.

Après une visite et un échange avec le personnel d'un service spécialisé dans l'autisme, le chef de l'Etat a été pris à partie par une infirmière qui lui a parlé de son quotidien et des coupes budgétaires.


A la fin de sa visite au CHU, Emmanuel Macron a répondu aux questions des journalistes accrédités en précisant quelques éléments du plan autisme qui sera dévoilé ce vendredi 6 avril par Edouard Philippe.

05/04/2018_E. Macron fait des annonces sur le plan autisme

Il a terminé son déplacement par la visite de la crèche graffiti's à Rouen où des enfants autistes sont accueillis avec des enfants ordinaires.