article publié sur le site de France 3

Emma travaille dans un fast-food de Saint-Junien depuis 5 mois / © France 3 Limousin
Thomas MilonEmma travaille dans un fast-food de Saint-Junien depuis 5 mois / © France 3 Limousin Thomas Milon

Par Angélique MartinezPublié le 04/06/2018 à 11:27Mis à jour le 04/06/2018 à 11:49

Voler de ses propres ailes

A 20 ans, Emma Lepottevin a quitté le cocon familial et souhaite prendre son envol le plus rapidement possible. Diagnostiquée autiste en 2017, Emma vient de prendre son tout premier appartement à Saint-Junien en Haute-Vienne. 
Malheureusement aucun traitement médicamenteux ne peut soigner ce trouble neuro-développemental mais Emma peut bénéficier d'un accompagnement personnalisé. Un avantage considérable pour réussir à devenir indépendante.

L'équipe de l'APAJH aide Emma à trouver des stratégies afin de pouvoir faire sa place dans un milieu professionnel et dans la société en général. 


Résultat: depuis décembre 2017, Emma travaille 24 heures par semaine dans un fast-food à Saint-Junien. La clé de son autonomie et d'une certaine estime de soi. Une véritable victoire dans un parcours parfois du combattant. 
Dans ce nouveau travail, Emma semble apprécier le relationnel avec les clients. 


Pour son employeur, les difficultés de communication ou d'interactions sociales liées au trouble autistique ne sont pas insurmontables.
Peut-être que le CDD d'Emma va bientôt se transformer en CDI. De quoi prendre encore un peu plus confiance et sourire à la vie. 

Etre autiste et vivre en société
Reportage de Romain Burot et Thomas Milon. Intervenant : Clément Alleaume, équipe mobile autisme APAJH 87. Emma Lepoittevin. Xavier Boeuf, conseiller en insertion - APAJH 87 - Service emploi accompagné. Laurence Pacault, gérante du restaurant.

 

Les autistes, les oubliés du monde du travail ?

Aujourd'hui, la majorité des adultes autistes sont sans emploi même si aucune étude ne l'atteste. Ce constat, fait par de nombreuses associations, reste encore un tabou en France. 

600 000 personnes vivent en France avec un trouble autistique. Seulement un enfant autiste sur cinq bénéficierait d'une éducation scolaire. En milieu professionnel, les statistiques n'existent même pas. 

Le philosophe-écrivain Joseph Shovanec - lui-même atteint du syndrôme d'Asperger - tente d'apporter des réponses dans un rapport remis le 16 mars dernier à la Secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville.
Il y propose plusieurs solutions pour améliorer l'accès à l'emploi pour ce public particulier. Joseph Shovanec a d'ailleurs lancé un appel aux entreprises privées pour qu'elle n'hésite plus à faire des propositions aux adultes autistes.