Publié le

Kathleen MENEGHINI

La nouvelle est tombée vendredi : deux élèves sur six seront accueillis en classe ULIS en septembre prochain

photo journal

Le collège Maxence Van der Meersch fait partie des trois établissements du Nord-Pas-de-Calais à avoir une ULIS (Unité localisée pour l’inclusion scolaire). Huit élèves (deux pour chaque niveau de classe) y sont suivis toute l’année pour les amener vers un diplôme. Et donc chaque année l’établissement dirigé par Evelyne Hannedouche ne peut accueillir que deux nouveaux élèves.

Et c’est précisément ce qui crée de la frustration pour les parents des quatre autres enfants qui attendaient le retour de la commission d’affectation. Parmi eux, Frédéric Grard.

 

« Mon cœur de père saigne »

Frédéric Grard c’est le papa de Frédéric, 11 ans, autiste, avec lequel il est monté sur un tandem en mai dernier pour parcourir 1000 kilomètres, rien que ça. Pour parler de l’autisme autrement, et aussi offrir une fenêtre médiatique à l’Ecole Parentale pour Enfants Autistes du Montreuillois (EPEAM). Evidemment, il accuse mal le coup. Vendredi, sur sa page Facebook, il a partagé une vidéo émouvante qu’il nous a transmise et dans laquelle il explique que « Son cœur de père saigne » et que « La France ne veut pas de nos enfants ».

Le député de la 4e circonscription, Daniel Fasquelle, a interpellé le ministre de l’Éducation nationale afin que le désarroi des quatre familles trouve écho.