article publié sur Parole de mamans
Publié le : 28/06/2018
176554-e5yv4B4r-DMy8mPdP.jpg 94 Articles

Obtenir une AVS pour la rentrée prochaine est loin d’être une chose aisée. Caroline Boudet, maman d’une petite Louise porteuse de trisomie 21 a fait part de son mécontentement sur son compte Twitter.

Les vacances approchent pour le plus grand bonheur des parents comme des enfants. Seulement, ces deux mois de repos ne vont pas être tranquilles pour tout le monde. Comme tous les ans, les parents ayant des enfants en situation de handicap se battent pour que ces derniers aient une auxiliaire de vie scolaire (AVS) à la rentrée.
Entre les papiers administratifs et les temps d’attente, les parents désespèrent souvent de se sentir bien seuls dans ce parcours complexe. Les réseaux sociaux peuvent être un bon moyen de communiquer avec d’autres familles se trouvant dans la même situation d’attente, l’union fait la force.

Caroline Boudet* l’a bien compris. Maman d'une petite Louise, elle a publié un message sur Twitter où elle exprime son "ras le bol" face aux nombreux blocages auxquelles elle se heurte en recherchant une AVS pour sa fille porteuse de trisomie 21.

“Avoir un enfant handicapé en France en 2018, c’est bosser depuis novembre dernier pour qu’il ait une AVS à la rentrée de septembre. C’est une attribution a minima pour une AVS partagée, pardon “mutualisée”, écrit cette maman sur son compte Twitter.

En effet, les écoles font de plus en plus appel à une auxiliaires de vie scolaire (AVS) mutualisées qui s’occupent de plusieurs enfants à la fois. Une situation qui peut poser des nombreux problèmes autant pour les AVS que pour les enfants qui ont bien souvent besoin d’une prise en charge complète.

Des délais très longs

Caroline Boudet est revenue sur les délais d’attente pour obtenir une AVS. Certaines familles se retrouvent parfois à la rentrée en ne sachant toujours pas si leur enfant pourra bénéficier de cette aide durant l’année.

“ C’est devoir répondre aux inquiétudes de l’école sur cette même AVS et n’avoir aucun foutu début de réponse … appeler et rappeler la MDPH sans plus de réponse autre qu’on vous tient au courant. C’est se crever pour que tout se passe au mieux et entendre on peut rien vous dire madame.” Voilà ça c’est pour une petite section de maternelle. Bon vent à l’école inclusive, France 2018, rappelez-moi quand elle ne reposera pas uniquement sur les épaules des parents”, écrit-elle sur son compte Twitter. Un coup de gueule salutaire qui en dit long sur le ras-le-bol des parents.

Lire aussi : Autisme, je me suis battue 4 ans pour que mon fils puisse aller à l'école

 

AVS : quelles sont les démarches ?

Tout d’abord, la demande doit être conjointe entre les parents, le directeur de l’établissement ainsi que l’équipe éducative. La demande doit en général être faites aux alentours de février, maximum avril-mai pour que la MDMH et le rectorat la traitent pour la rentrée.
Si l’enfant a déjà une AVS, la démarche est un peu plus simplifiée, elle se fait lors de la réunion avec l'équipe de suivi de scolarisation organisée par l’enseignant au minimum une fois par an. Pour plus d’informations, n'hésitez pas à aller voir le site Toupi.fr qui décrit toutes les étapes pour obtenir une AVS à la rentrée.  

* Auteure de deux livres : La vie réserve des surprises  (Le Livre de Poche) Juste un peu de temps Edition (Stock)