article publié sur Magicmaman

Par Claire Schneider
Publié le 15/05/2019 à 14:46

Il est des combats qu'on ne choisit pas. Samuel Le Bihan, acteur engagé dans différentes causes, a trouvé le sien dans le soutien aux personnes touchées par l'autisme. Une mission qui lui tient à cœur et qu'il remplie à merveille pour sa fille Angia.

Samuel Le Bihan est un papa aux multiples facettes. Et pour cause, le comédien a trois enfants aux âges très différents (Jules, 25 ans, Angia, 8 ans, et Emma-Rose, 8 mois), qui le poussent sans cesse à réinventer son rôle de père. Et s'il concède lui-même qu'il est bien meilleur aujourd'hui, il n'a jamais baissé les bras face aux épreuves et a plutôt choisi d'en faire des combats. Quand il découvre que sa petite Angia est atteinte de troubles autistiques, il doit apprendre (malgré la peur de ne pas y parvenir) à vivre avec cet enfant « pas comme les autres ». Et c'est un pari réussi, puisqu'elle l'accompagne désormais sur tous ses tournages. Conscient du privilège qu'il a eu d'être soutenu grâce à ses relations et son statut, il s'est donné pour mission d'aider à son tour, en lançant notamment une plateforme d'information, Autisme info service, qui permettra de mieux renseigner et d'orienter les familles, bien trop souvent en manque d'informations et de repères. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de mener de front sa carrière et sa nouvelle vie de famille, tout en ayant écrit un roman* inspiré de son expérience personnelle sur l'autisme… Une question d'organisation, mais aussi d'engagement, puisqu'au-delà du papa, c'est un homme d'action qui semble réussir à tout concilier sans se défiler que nous avons rencontré.

VOTRE ENFANCE

Enfant, vous étiez plutôt du genre…

Très agité, très énervé ! Nous sommes une fratrie de trois enfants et je suis celui du milieu. J'ai le sentiment d'avoir épuisé ma mère. Toujours en train de faire des bêtises, de monter sur les meubles, de jouer au foot dans le salon… On me mettait dehors pour que j'aille courir ! Il fallait que je me dépense.

Plus grand, vous rêviez de devenir…

Plein de choses ! Je rêvais de voyage, d'aventure, d'action, un peu de danger aussi. Dès l'adolescence, j'ai eu une forte envie d'un métier artistique. J'ai tout trouvé dans le métier de comédien.

La personne qui vous a inspiré ?

J'étais très inspiré par les champions du monde de moto, les astronautes… un mélange de technologie et d'héroïsme. Des aventuriers des temps modernes en somme.

DEVENIR PAPA

Lorsque vous avez appris que vous alliez être papa, qu'avez-vous ressenti ?

Beaucoup de fierté. Je me suis tout de suite dit : « Je ne vais surtout pas reproduire toutes les erreurs qu'ont commises mes parents. » Et je les ai toutes faites. On est fragile face à l'éducation. On n'a pas toujours les clefs et on apprend avec l'expérience. Je suis un meilleur père aujourd'hui que je ne l'étais avec mon premier enfant.

Votre meilleur souvenir de ces périodes (les grossesses), c'est…

La première échographie, quand on entend ce petit cœur battre, mais aussi le moment où l'on aperçoit les premiers coups de pieds. On s'amuse à faire écouter de la musique, à caresser un endroit du ventre pour voir s'il réagit… ça se vit à deux.

ÊTRE PAPA

Ces objets ou astuces qui vous ont sauvé la mise les premiers mois ?

Pour mon premier enfant, on habitait un tout petit appartement au 5e étage sans ascenseur. On m'a offert une poubelle à couches, ça nous permettait de les empiler sans odeur ! L'écharpe de portage aussi, qui me permet de faire plein de choses avec le bébé sur mon ventre. Il y a quelque chose de très naturel, il adore ça car il est bercé.

Un moment de pur bonheur avec vos enfants, c'est…

Quand ils me posent des questions invraisemblables sur la vie. J'adore leur lecture des choses. Au quotidien, c'est le moment où je me brosse les dents avec ma fille. C'est un moment de partage simple et amusant.

En tant que papa, vous souhaitez transmettre à vos enfants…

La curiosité est essentielle, je veux aussi leur apprendre à sortir de leur zone de confort pour toujours progresser et s'enrichir. C'est comme ça qu'ils pourront évoluer vers l'être qu'ils ont envie de devenir.

VOTRE VIE DE MAGIC DAD

En tant qu'homme et père de famille, quels sont vos combats quotidiens ?

J'ai un combat particulier car j'ai un enfant « pas comme les autres ». Ma vie est donc différente de celle des autres. Je veux faire en sorte que ma fille soit heureuse et épanouie dans un cadre d'amour. On n'imagine pas ce que la relation avec un enfant handicapé fait se poser comme questions sur la vie.

Pour concilier vie pro et vie perso, votre truc c'est…

L'organisation et l'anticipation. Pas facile dans un métier comme le mien. J'emmène ma fille dont j'ai la garde avec moi sur les tournages et je dois organiser sa scolarité des mois à l'avance. Au début, je ne pensais pas y arriver, mais maintenant, j'ai les clefs pour la calmer, j'anticipe ses angoisses. Je peux donc voyager avec elle et travailler loin de Paris. Et elle adore ça. Finalement le changement est devenu une habitude ! On garde nos rituels qui sont nos repères.

Selon vous, un magic papa en 2019, c'est…

Un père qui est tout aussi impliqué dans l'éducation que la mère. Un homme peut remplir énormément de fonctions qu'on laissait avant plutôt à la maman. Un magic papa sait rester efficace dans ses activités personnelles tout en étant au rendez-vous pour l'éducation de ses enfants. Savoir éduquer, c'est savoir rendre fort, curieux et aimant.

 

Un bonheur que je ne souhaite à personne 18,00 € sur Amazon

Autisme info service

Face au parcours du combattant auquel sont confrontés les parents d'enfants autistes, Samuel Le Bihan et Florent Chapel ont eu l'idée de créer un dispositif national et gratuit d'écoute et d'information par téléphone, par mail et par chat. Son objectif est d'aider et d'orienter les personnes avec autisme, leur entourage et les professionnels intervenant à leurs côtés. Les personnes en charge de la ligne téléphonique pourront diriger les appelants vers les bons services ou les informer de leurs droits, en fonction de leurs besoins spécifiques. Un numéro gratuit : 0 800 71 40 40 (ouverture du centre d'appels du lundi au vendredi, de 9 h à 13 h, ainsi que tous les mardis, de 18 h à 20 h) Un chat (messagerie instantanée) pour dialoguer et obtenir des renseignements personnalisés. Le délai de réponse est variable en fonction de la complexité des questions, mais la plateforme vise un traitement au plus tard dans les 7 jours ouvrés. autismeinfoservice.fr