article publié dans Ouest France

Les parents d’enfants handicapés déplorent le manque d’enseignants pour éduquer leurs enfants.
Les parents d’enfants handicapés déplorent le manque d’enseignants pour éduquer leurs enfants. | ARCHIVES O-F.


 

Les parents élus du conseil de vie sociale et le collectif de parents d’enfants scolarisés à l’Unité d’enseignement de l’IME (institut médico-éducatif) de l’Apaei (Association de parents et amis de personnes handicapées mentales) de Caen, estiment que le nombre d’enseignants est très nettement en deçà des besoins réels. Ils appellent à manifester.

Les parents élus du conseil de vie sociale et le collectif de parents d’enfants scolarisés à l’Unité d’enseignement de l’IME (institut médico-éducatif) de l’Apaei (Association de parents et amis de personnes handicapées mentales) de Caen, appellent à la mobilisation, mardi 10 septembre, à 9 h. « L’Unité d’enseignement de l’IME compte seulement deux postes et demi d’enseignants pour plus de cent enfants. Dans ces conditions nos enfants ont, au mieux, deux heures de classe par semaine. Qui accepterait un tel traitement en milieu ordinaire ? », s’insurge le collectif. Selon les parents, les dispositifs légaux exigent « au moins un enseignant pour quinze enfants ». Ils réclament la création de 3,5 postes.

Le collectif assure avoir sollicité l’Inspection académique et le Rectorat, en vain. « En l’absence de réponse à nos courriers, nous décidons d’appeler à manifester au rectorat de Caen, 168, rue Caponière, mardi 10 septembre, à 9 h ».