Extrait que je mets en évidence :

"Si j’avais un souhait pour le prochain congrès d’Autisme Europe, ce serait de susciter davantage de recherches, malgré la très grande difficulté du sujet, sur ceux qui en restent massivement absents: les enfants et adultes qui ont des troubles sévères, des comorbidités, un trouble du développement intellectuel (mais s’il faut en croire Ami Klin, le trouble du développement intellectuel est une conséquence de l’autisme, pas un trouble associé), un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, une épilepsie associés. Je remercie chaleureusement James Cusack d’avoir aussi insisté sur ce point. Ces troubles associés mettent en difficulté les personnes concernées. Il faut donc redoubler d’efforts et d’imagination pour aider massivement les plus vulnérables, et définir pour eux, les formes d’intervention, de scolarisation, de vie dans la communauté, qui leur permettent de développer leurs compétences et de s’épanouir sans subir de trop lourdes contraintes."

jjdupuis