Abbecourt : le combat d'une mère pour que son fils handicapé soit scolarisé

" J'irai jusqu'au bout, déclare Susie Souply. Je trouve ça honteux qu'on nous laisse sans solution. " Cette mère de famille de 40 ans regarde alors son fils, Andy, qui découpe consciencieusement des images sur la table du salon. " Je fais en sorte qu'il soit le mieux possible, qu'il ne perde pas ce qu'il a appris, glisse-t-elle avant de poursuivre.

http://www.leparisien.fr