La taille ne serait pas égale à la force des connexions neuronales

Parmi les nombreuses surprises d'une nouvelle étude sur la plasticité synaptique, il y a peut-être une nouvelle approche pour aborder le syndrome de l'X fragile : trouver et cibler une ''protéine X'' qui semble favoriser le rétrécissement des épines dendritiques.

https://blogs.mediapart.fr