30 avril 2012

émission Thé ou Café sur France le dimanche 29 avril 2012

Gersende et Francis Perrin présente leur livre "Louis, pas à pas" et témoignent (31 ') :

http://www.pluzz.fr/the-ou-cafe-2012-04-29-07h00.html

Posté par jjdupuis à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


article publié sur le blog de Marisol TOURAINE, députée d'Indre-et-Loire

Autisme : Marisol TOURAINE s’engage pour une meilleure prise en charge

28 avril 2012

Marisol TOURAINE, Présidente du Conseil général de l’Indre-et-Loire a visité la maisonnée Yannick NOAH, structure d’accueil pour adultes autistes à Azay-le-Rideau, accompagnée de Danièle LANGLOYS, Présidente d’Autisme France. Elles ont été accueillies par Monsieur Didier ROCQUE, Président de l’ADMR-Les Maisonnées, gestionnaire de la structure ainsi que par des membres du personnel et des familles concernées.

La visite de la maisonnée Yannick NOAH a montré le caractère novateur de l’accueil proposé.

Les engagements au niveau local

Sur le plan local, Didier ROCQUE a rappelé l’angoisse des parents face à l’insuffisance de places pour enfants et adultes autistes dans le département.

Marisol TOURAINE s’est engagée à ce qu’une rencontre ait lieu très prochainement, entre le Conseil général, les associations de parents et, si possible, l’ARS (Agence de Santé Régionale) afin d’aboutir à une évaluation partagée des besoins. Elle a par ailleurs donné son accord de principe à la création de 6 places d’accueil de jour pour adultes – un accord restant à trouver sur les conditions financières de la prise en charge.

Les engagements au niveau national

Au niveau national, Marisol TOURAINE a réaffirmé la nécessité d’un nouveau « plan Autisme », dont le contenu doit être crédible. Les effets d’annonce sans lendemain ne peuvent tenir lieu de pratique.

En réponse à l’interpellation de Danièle LANGLOYS sur le récent rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) et de l’Agence Nationale de l’Évaluation et la qualité des établissements et services Sociaux et Médico-sociaux (ANESM), Marisol TOURAINE a rappelé sa détermination et celle de François HOLLANDE à ce qu’une approche personnalisée et diversifiée soit proposée aux familles.

Le dépistage précoce des enfants doit être une priorité affirmée et les familles doivent trouver une réponse de prise en charge correspondant à leurs attentes, notamment de prise en charge comportementale intensive aujourd’hui insuffisante.

L’objectif est de parvenir à l’inclusion des personnes avec autisme, et d’abord l’inclusion dans l’éducation. Pour cela, un nombre significatif d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) devra être créé dans l’Éducation nationale.

Il est urgent de s’engager pour que l’année 2012, année de l’autisme, permette de faire avancer effectivement cette grande cause.

http://www.marisoltouraine.fr/2012/04/autisme-marisol-touraine-s%E2%80%99engage-pour-une-meilleure-prise-en-charge/

Posté par jjdupuis à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 avril 2012

article publié dans libération le 25 avril 2012

Un traitement expérimental réduit deux troubles de l'autisme chez des souris

Un scientifique mène une expérience sur une souris
Un scientifique mène une expérience sur une souris (AFP)
 

Un traitement expérimental a réduit deux des trois grands troubles de l'autisme chez des souris de laboratoire, les comportements répétitifs et le manque de socialisation, selon une étude prometteuse menée aux Etats-Unis et publiée mercredi.

La molécule appelée GRN-529, mise au point par le groupe pharmaceutique américain Pfizer, cible le glutamate, le principal neurotransmetteur présent dans tout le cerveau et qui joue un rôle clé pour activer les neurones, les cellules cérébrales.

Les chercheurs, dont l'étude paraît dans la revue médicale américaine Science Translational Medicine, pensent que cette molécule agit sur un récepteur spécifique du glutamate et décroît son action sur les neurones.

La molécule fait actuellement l'objet d'un essai clinique avec des patients souffrant du syndrome de l'X fragile, première cause de retard mental héréditaire qui présente certaines similitudes avec les troubles du spectre autistique.

Le fait que cette molécule a déjà été testée dans un essai clinique pour des symptômes dont certains sont similaires à ceux de l'autisme augmente les chances qu'elle pourrait aussi agir sur ces troubles.

"Les résultats de ces expérimentations sur des souris laissent penser qu'il est possible d'envisager une stratégie consistant au développement d'un seul traitement pour traiter de multiples symptômes", explique Jacqueline Crawley de l'Institut national américain de la santé mentale (NIMH).

"Un grand nombre de cas d'autisme est provoqué par des mutations dans les gènes qui contrôlent des processus en cours de développement comme la formation et la maturité des synapses qui relient les neurones entre eux", poursuit-elle.

"Si les défauts dans ces branchements entre les neurones ne sont pas structurels, les principaux troubles autistiques pourraient être traités avec des médicaments", juge cette scientifique.

Pour le Dr Thomas Insel, directeur du NIMH, "ces résultats avec des souris confortent les études menées à l'Institut en vue de développer des traitements visant les principaux symptômes de l'autisme".

Comme les enfants autistes, les souris de l'expérience, modifiées génétiquement pour présenter des symptômes similaires, communiquaient moins entre elles et avaient des comportements répétitifs passant beaucoup de temps à se toiletter elles-mêmes. Ce type de comportements étaient moindres chez les souris traitées avec des injections de GRN-529.

Le nombre de cas d'autisme est en nette augmentation aux Etats-Unis depuis la dernière décennie, selon des chiffres officiels publiés fin mars.

Ainsi, les cas diagnostiqués chez les enfants ont augmenté de 23% de 2006 à 2008, pour s'établir à un sur 88 en moyenne, contre un sur 110 précédemment, un phénomène qui s'explique en partie par un meilleur dépistage.

http://www.liberation.fr/depeches/2012/04/25/un-traitement-experimental-reduit-deux-troubles-de-l-autisme-chez-des-souris_814453

Posté par jjdupuis à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

article publié par le journal LE NORD le 25 avril 2012

Tara, autiste de 15 ans, lance son deuxième album

Tara, autiste de 15 ans, lance son deuxième album Gracieuseté

Tara, autiste de 15 ans, lance son deuxième album

Françoise Le Guen
Publié le 25 Avril 2012
Françoise Le Guen  RSS Feed
Une association avec la Société de l’Autisme des Laurentides.

À trois ans les médecins avaient dit que Tara Beauchamp ne parlerait sûrement jamais. Hier soir, la jeune autiste de 15 ans passionnée par le chant, a lancé son deuxième album « Tout simplement» à la salle Le tapis rouge, devant plus d’une centaine de personnes.

Sujets :
Société de l’Autisme des Laurentides , Saint-Jérôme

L’album, réalisé par Stéphane Ménard, a été enregistré dans les studios de SM1 productions à Saint-Jérôme. On y retrouve une composition originale écrite pour Tara par sa mère parlant de l’autisme.

La majeure partie de l’argent amassé par la vente du CD sera remise à la Société de l’Autisme des Laurentides.

Voir les photos sur notre page Facebook.

http://www.journallenord.com/Culture/2012-04-25/article-2963539/Tara,-autiste-de-15-ans,-lance-son-deuxieme-album/1

Posté par jjdupuis à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 avril 2012

le site EgaliTED - Autisme vous aide de façon concrète

Administratif, MDPH
 
Vous trouverez sur cette page des informations concernant les processus administratifs. En effet, vous entrez dans le monde du Trouble Envahissant du Développement et de l'Autisme, et vous allez vous trouver confrontés aux méandres administratifs.
Les parents membres du collectifs et à l'origine de ce site ont déjà connu diverses tracasseries administratives. Notre but, sur cette page, est d'aider au maximum les nouveaux parents découvrant le monde du handicap.

Gardez toujours en tête que personne ne défendra les droits de votre enfant à votre place. VOUS, les parents, êtes sa meilleure chance.
 

Vous trouverez en cliquant sur ce lien le guide 2011 du Ministère de l'Education Nationale pour la scolarisation des enfants handicapés. Ce guide est une mine de renseignements, avec entre autres les principaux textes légaux utiles et les coordonnées des MDPH.

 

Dossier MDPH
Exemples de projets de vie
Equipe éducative / AVS
Renouvellement AVS et AEEH
Aides financières
Cumul libéral + institution
Quitter l'hopital ou le CMP


= >http://www.egalited.org/MDPH.html

Posté par jjdupuis à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


25 avril 2012

La nuit de l'accessibilité le 8 juin 2012 à la Gaîté lyrique

la Nuit de l’accessibilité, deuxième édition !

Après le succès de l’édition 2011, Jaccede.com et la Mairie de Paris vous donnent rendez-vous pour la deuxième Nuit de l’accessibilité le vendredi 8 juin à la Gaîté lyrique.

Un événement solidaire et festif :

- Recensez des nouveaux lieux de sortie accessibles aux personnes à mobilité réduite
- Sensibilisez les acteurs de la vie nocturne parisienne aux bienfaits de l’accessibilité pour tous
- Partagez des moments forts, dans une ambiance conviviale et festive.

Parlez-en autour de vous : plus nous serons nombreux, plus la nuit deviendra accessible à tous.

Un concert gratuit est organisé après l’action afin de prolonger la fête !

inscrivez-vous dès maintenant.

Visionnez le film de la Nuit de l'accessibilité 2011 : http://www.jaccede.com/sites/nuit-de-laccessibilite-2012/nda2012.html

logos partenaires

Posté par jjdupuis à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

article publié dans la-Croix.com le 6 mars 2012

 
 
Mon enfant souffre… Le psy à la rescousse ?

À une époque où les consultations en pédopsychiatrie sont prises d’assaut, y aurait-il excès de « psychologisation » ? Pour autant, le suivi adapté d’un enfant apparaît plus précieux que jamais.

329-Enfant et Psy BRUNOR

http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/Dossiers/Education-et-Valeurs/Developpement-de-l-enfant/Mon-enfant-souffre-Le-psy-a-la-rescousse-_NP_-2012-03-06-775457

Posté par jjdupuis à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

article publié dans 20 minutes.fr le 25 avril 2012

Bataille universitaire autour de la méthode ABA pour les autistes

Créé le 25/04/2012 à 03h02 -- Mis à jour le 25/04/2012 à 03h02

L'autisme est au cœur de nouvelles tensions. Le conseil d'administration de l'université de Lille-III a refusé, avant les vacances, d'examiner la création d'une licence pro ABA, cette méthode comportementaliste d'apprentissage pour les enfants autistes, conseillée par la Haute autorité de santé. « Il n'est pas question de refus, mais de report de la décision, précise Jean-Claude Dupas, président de Lille-III. La première proposition de licence était incomplète. Une position sera prise par le conseil d'administration dans les semaines à venir ». Problème : Lille-III, pionnière dans l'étude des sciences cognitives et affectives, est la seule université française où peut se tenir l'enseignement de la méthode ABA. En février, le ministère de l'Education nationale avait d'ailleurs décidé d'ouvrir un poste de professeur en analyse du comportement pour la rentrée 2012. « Ce report va retarder la mise en place de la formation, alors qu'il y a des centaines de demandes », regrette Vinca Rivière, docteur en psychologie à Lille-III.
Depuis dix ans, cette spécialiste des méthodes comportementalistes se bat pour faire reconnaître la méthode ABA dans la prise en charge des autistes. « Nous sommes déjà tellement en retard dans ce domaine en France », lance-t-elle. La polémique avec les partisans de la psychanalyse n'est pas encore éteinte.G. D.

http://www.20minutes.fr/article/923031/bataille-universitaire-autour-methode-aba-autistes

Posté par jjdupuis à 07:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

article publié sur le blog de Franck Ramus FRblog le 24 avril 2012

Lacan Quotidien, ou la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

 

Pour tous ceux qui pensaient que le documentaire "le Mur" était un odieux trucage, que les inepties qui y étaient proférées par certains psychanalystes sur l'autisme étaient le fruit de savants coupés-collés, il faut absolument lire ce texte annonçant les 42e Journées de l’Ecole de la Cause freudienne sur le thème "Autisme et psychanalyse".

Sophie Robert, tu peux aller te rhabiller. A quoi bon t'être échinée à interroger et filmer des psychanalystes pendant des dizaines d'heures, à quoi bon faire de malicieuses coupures et de pernicieux collages, alors qu'on peut retrouver tout ça en mieux en lisant simplement Lacan Quotidien?

Jean-Marie de Lacan, avoue-toi vaincu! Je te mets au défi d'arriver à parodier un texte qui est encore plus fort que la pire de tes satires!

Franck Ramus, remballe ta rationalité de pacotille! Les psychanalystes de la CIPPA, tu pouvais encore arriver à leur poser des questions. Mais les lacaniens de l'ECF, jamais tu ne pourras les atteindre avec tes arguments bassement matérialistes...

http://franck-ramus.blogspot.fr/2012/04/lacan-quotidien-ou-la-psychanalyse.html?spref=fb

Posté par jjdupuis à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

article publié dans le magazine Déclic le 21 avril 2012

Marcel Rufo aime raconter des histoires ... charmant cet homme mais imaginons un instant que les cancérologues appliquent sa stratégie et ne fassent plus de diagnostic !

Tout simplement effrayant. (jjdupuis)

Marcel Rufo : « Je ne fais plus de diagnostic » Version imprimable Suggérer par mail
21-04-2012
marcel rufoPédopsy de la télé et directeur médical de l’espace méditerranéen de l’adolescence à l’hôpital Salvator à Marseille, Marcel Rufo aime raconter des histoires. Dans son ouvrage Tiens bon !, il fait le récit de sept « cas », sept personnes qu’il a aidées. Nous l’avons rencontré. Extraits.

 

Dans Tiens bon !,vous insistez pour montrer que l’histoire des individus est souvent tout autre que celle tracée par le diagnostic. Malgré le handicap ou la maladie grave, une partie du destin de chaque personne reste entre ses mains.

C’est tout le problème du diagnostic et du pronostic, des outils utilisés à tort si cela aboutit à figer les individus dans un avenir tout tracé. D’ailleurs, les études scientifiques, pour peu qu’elles soient longitudinales, c’est-à-dire dès qu’elles portent sur des années, montrent que les trajectoires sont extrêmement variées. Cette semaine, j’ai interrogé un cancérologue qui s’occupe d’une dame que je connais et qui a un « mauvais » cancer. Il m’a répondu : « Tu sais, avec le cancer, on ne sait jamais. » C’est important de dire et de répéter cela : même en cancérologie, on ne sait jamais ce que l’avenir apportera, alors vous imaginez, en pédopsychiatrie !

Est-ce que votre espace de travail se situe là, dans le « possible » ?

Au fur et à mesure que je progresse dans mon métier, je ne fais plus de diagnostic ; je m’occupe des individus, c’est plus efficace.

Pourtant, cela peut faire du bien de connaître un diagnostic, pour un parent qui ne comprend pas pourquoi son enfant va mal.

Bien sûr, c’est déculpabilisant, et on est heureux quand le biologiste décèle une anomalie qui explique les difficultés d’un enfant. Mais une fois que le diagnostic est posé, rien n’est dit… Pour moi, la place du parent, c’est de devenir le supporter de son enfant et de l’accompagner avec ses difficultés, inconditionnellement. Quand ça va mal, les parents sont là pour détenir une réserve d’espérance, se dire qu’il y aura toujours un rééducateur malin qui arrivera mieux qu’un autre à débloquer les choses, un psy avec lequel l’enfant s’entendra bien, un médecin qui explorera de nouvelles pistes.

Parents « supporters », cela signifie que lorsqu’on leur dit de ne pas rêver, ils doivent résister, se boucher les oreilles ?

Oui, il est plus productif de rêver que de se sanctionner. À l’égard d’un enfant, le psy n’est pas engagé sur le plan affectif, mais il peut partager un rêve d’évolution avec la famille. Il y a des imbéciles en psy infantile comme ailleurs, mais aussi beaucoup de gens qui savent épauler, soutenir la famille et les soignants qui baisseraient les bras autour d’un enfant qui va mal. Et je défends aussi le droit d’un enfant à être entendu, y compris du côté de ses envies de liberté, dans un climat de bienveillance et de confidentialité que peuvent offrir des psys. […]

Propos recueillis par Sylvie Boutaudou
 

Posté par jjdupuis à 06:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,