09 novembre 2018

Vous propose de découvrir ou redécouvrir le site de Trott'Autrement & le projet porté par l'association

"Il nous faudrait donc disposer d’un lieu où les priorités soient inversées : réservé en priorité aux personnes en situation de handicap."

Nous organisons des séances d'équitation ou de thérapie pour des enfants ou adultes handicapés dans différents centres équestres.

l'association Trott'Autrement organise des séances d'équitation adaptée ou de thérapie avec le cheval (équithérapie) pour enfants, adolescents ou adultes handicapées

https://www.trottautrement.org

 

Posté par jjdupuis à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


08 novembre 2018

Ciné-ma Différence -> PARVANA bientôt au cinéma Kosmos avec Envol Loisirs - 24.11.2018

logo envol loisirs

Le samedi 24 novembre 2018 à 16h15 au Cinéma Le Kosmos (243 ter avenue de la République 94120 Fontenay-sous-Bois - Contact : Marie-Françoise LIPP - Tél : 06 82 01 27 97 - Mail : fontenaysousbois@cinemadifference.com)


Tarif : 2,3 € avec le code « Envol Loisirs » à la caisse
Synopsis : En Afghanistan, sous le régime taliban, Parvana, onze ans, grandit à Kaboul ravagée par la guerre. Elle aime écouter les histoires que lui raconte son père, lecteur et écrivain public. Parvana est un conte merveilleux sur l’émancipation des femmes et l’imagination face à l’oppression.

 

 

Posté par jjdupuis à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Résultats enquête Mission Nationale -> Attente des familles ayant un enfant en situation de handicap

Résultats de l’enquête de la Mission nationale - Accueil de loisirs et handicap sur les attentes des familles ayant un enfant en situation de handicap. Juin 2018.

 

Posté par jjdupuis à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 octobre 2018

Vidéo. Neymar Jr. et Handicap International s'engagent pour l'éducation des enfants handicapés

 article publié sur l'ADN

Posté par jjdupuis à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 octobre 2018

Noah, 11 ans, autiste asperger et pianiste

Crédits : DR

 

Apprendre à jouer du piano aux enfants autistes c’est le pari de l’association Apte-Autisme. Noah, un élève, suit ces cours de musique. Nous l’avons rencontré. 

Paris 15ème, 10h45. Noah, autiste asperger, commence sa leçon hebdomadaire de piano chez Françoise Dorocq, la fondatrice d’Apte-Autisme, et son enseignante de piano. “Même Mozart ne peut pas faire mieux !” lance le garçon de 11 ans. Pour lui, il n’y a pas de pianiste meilleur que les autres : chacun à sa façon de jouer. Les lunettes sur le nez, le dos droit, l’enfant attaque sa leçon par des petits exercices d’échauffement.

Les notes sont jouées de la main droite, puis à gauche. Avoir conscience de soi, de son corps, n’est pas chose aisée pour les personnes autistes. La mère de Noah, Déborah, raconte par exemple que son fils peut avoir du mal à faire ses lacets. Pour cela, Françoise Dorocq explique qu’il faut beaucoup de travail pour que ses élèves jouent simultanément de leurs deux mains. C’est le prochain exercice de Noah : la binarité. Il entame le morceau “Gazouillis d’oiseau”. Le regard pivotant entre la feuille, où les notes de musiques sont notées, et les touches du piano, Noah a du mal à enchainer. Patiente, Mme Dorocq lui fait reprendre l’exercice, et lui montre doucement où poser ses doigts. Nullement déconcerté, le jeune garçon rejoue le morceau jusqu’à être satisfait de ce qu’il entend. L’air rieur, il ajoute : “Au moins vous ne payez pas le ticket de spectacle !”.

"Derrière l’instrument on ne voit plus les différences"

Le bonhomme est loin d’être intimidé par un public. Grâce à Apte-Autisme, Noah, tout juste rentré en classe de 6ème, donne des concerts dans des théâtres partenaires. Comme lui, plusieurs élèves de l’association se produisent dans des lieux tels que le théâtre du Ranelagh (Paris 16ème). Françoise Dorocq explique que “derrière l’instrument on ne voit plus les différences”. Diplômée en psychologie, cette enseignante se dit toujours autant émue de voir ses élèves monter sur scène.

L’un des traits de l’autisme, c’est la difficulté pour les personnes qui en souffrent de ressentir certaines émotions. Mais le fait de jouer sur une scène devant un public fait éclore un sentiment. Noah l’affirme, “c’est le trac”. Après une montée d’adrénaline, le jeune garçon ne ressent plus que du plaisir en jouant. Son enseignante qui a écrit un ouvrage sur le sujet, Autisme et Musique, indique qu’il est plus simple pour les autistes de communiquer avec la musique, qu’avec des mots. Mais des difficultés existent selon les types d’autisme. Un élève atteint d’autisme de Kanner (autisme sévère) a plus de difficulté qu’un autiste asperger à s’adonner à ces leçons de piano.

Noah et ses parents. Beaucoup d’amour dans cette photo. Crédits : DR

Malgré son âge, l’enfant est très mature en ce qui concerne la discrimination dont il est sujet. Noah se dit “triste” de la réaction de certaines personnes face à cette maladie. Le problème, selon lui, est l’ignorance de ce qu’est réellement l’autisme. Du haut de ses 11 ans Noah déclare : “Handicapés ou pas, on s’en fout : on est tous pareil”.

Originaire de Saint Denis, sa famille cherche à installer un piano chez eux afin que Noah puisse s’exercer quand il veut. Le garçon n’est pas certain d’y prendre autant de plaisir que lorsqu’il joue sous la tutelle de son professeur. Ses projets pour l’avenir ? “Faire de la guitare, ou peut-être apprendre à jouer du synthétiseur” répond l’intéressé.

Posté par jjdupuis à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 octobre 2018

Sophie Cluzel : «On ne devra plus prouver tous les 4 ans qu’on est handicapé !»

article publié dans Le Parisien

>Société|Propos recueillis par Elsa Mari| 25 octobre 2018, 10h15 | MAJ : 25 octobre 2018, 22h27 |15
Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées. LP/Frédéric DUGITpicto exclusif

Droits à vie, accès à la culture… La secrétaire d’Etat Sophie Cluzel détaille les mesures annoncées ce jeudi matin par le Premier ministre lors du comité interministériel du handicap.

Dans une interview exclusive au « Parisien »- « Aujourd’hui en France », Sophie Cluzel révèle ce jeudi que les personnes handicapées auront le droit de voter et de se marier sans l’accord d’un juge. Elle détaille maintenant les autres mesures annoncées ce jeudi en comité interministériel du handicap.

Le Premier ministre a annoncé l’attribution de droits à vie. En quoi consiste-t-elle ?

 

Sophie Cluzel. Beaucoup l’ignorent mais aujourd’hui, lorsqu’on est handicapé en France, il faut le prouver ! Tous les quatre ans, on doit revenir chez son médecin, avec de nouveaux certificats médicaux, des bilans répétés. C’est une moulinette administrative insupportable alors que dans la plupart des cas, le handicap est avéré et, malheureusement, n’évoluera pas. Pour ces cas, on a donc décidé l’attribution de droits à vie. Le renouvellement de ce dossier permet de percevoir l’allocation adulte, qui concerne 1,1 million de Français ou d’obtenir la reconnaissance de qualité de travailleurs handicapés. On va alléger leur vie, leur accès à l’emploi. Les maisons départementales spécialisées (MDPH) qui s’occupent de les aider pourront se concentrer sur leur accompagnement. Ce décret sortira avant la fin de l’année.

Que ressentent les familles lorsqu’elles doivent prouver leur handicap ?

De l’incompréhension et de la colère ! On préférerait que l’on s’intéresse à des sujets plus importants pour nos enfants. Retourner chez le médecin, tous les quatre ans, est même humiliant. On a envie de dire, oui, je le sais que ma fille est trisomique, oui, je le sais que mon fils est autiste, aveugle. Pourquoi toujours nous le rappeler ? Aidez-nous plutôt à trouver une école, que ma boulangerie soit accessible en fauteuil. Ma fille (Ndlr : Sophie Cluzel est la maman de Julia, jeune fille trisomique de 22 ans) me dit souvent : Ils n’ont pas encore compris que j’étais trisomique ? Ça n’a pas changé, pourtant. Et il n’y a pas que Julia ! Chez certaines familles, cette pression administrative génère de la détresse. C’est violent et inutile.

Vous allez également rendre plus accessible la culture et le sport. Comment ?

C’est un chantier que nous avons commencé l’an dernier. On améliore la formation dans les conservatoires, on labellise des musées qui développent des audioguides, qui garantissent des conférences en langage des signes. On rend plus visibles les centres sportifs qui sont accessibles aux personnes handicapées.

Et concernant l’emploi ?

Les dix sites Internet les plus visités du service public, comme Pôle emploi, la CAF, sont accessibles à tous, aux déficients visuels et auditifs. On a aussi créé le « 114 », l’équivalent du « 15 » ou du « 17 », un numéro d’urgence dédié aux sourds. Les jeunes personnes handicapées seront encouragées à faire la journée de défense et citoyenneté (NDLR : journée d’appel) y compris s’ils vivent en établissements spécialisés. Une des nouvelles mesures, c’est aussi l’accès aux soins rendu difficile à cause d’un système de couverture sociale affreusement compliqué. On fusionne toutes les aides et les personnes handicapées auront un reste à charge bien inférieur. Nous allons également revoir l’intégralité de la liste de matériels à rembourser, comme les fauteuils roulants. On veut les mêmes droits pour tous !

Posté par jjdupuis à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 octobre 2018

L'équitation adaptée c'est reparti pour Elise avec Trott'Autrement naturellement ...

FP1090506racture de la clavicule oblige (début mars 2018 à la montagne) et une rémission lente compte tenu du profil de la miss plutôt hyperactive au quotidien etc.

Toujours est-il qu'en ce 21 octobre 2018, Lisou signe son retour au Centre équestre municipal de Neuilly-sur-Marne ... les travaux sont toujours en cours ... voir l'article du Parisien ... Mais le petit manège est une véritable merveille maintenant ... et les séances de Trott'Autrement sont super sympa ... à un point tel que l'on a cru à un moment qu'Elise allait se décider à remonter (c'est une cavalière émérite ...).

Mais non ! Arrivée en haut des marches et malgré toutes nos sollicitations (coca, Macdo ...) elle a mûrement réfléchi et est redescendue pour faire une ballade en compagnie de NAXOS une monture expérimentée qui clairement ne s'est pas laissée impressionnée par cette cavalière atypique.

Super ambiance ... avec Claire BROUDO, intervenante en devenir de l'association pour l'instant en "stage terrain" ... voir la page Fb pour la découvrir

Séance naturellement sous la direction de virginie GOVOROFF-REGNAULT omniprésente et en rose aujourd'hui

P1090493 (2)

 

P1090496

Jean-Jacques Dupuis

Posté par jjdupuis à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 octobre 2018

Superbe spectacle Fa Si-la Différence ce soir à Fontenay-sous-Bois -> Driftwood cirque contemporain Australien

article publié sur le site d'Envol Loisirs suivi d'une petite vidéo du spectacle

Salle comble et public enthousiaste pour un spectacle époustouflant ! (jjdupuis)

 

Vous connaissez et appréciez les séances de cinéma adaptées Cine-ma différence. Envol Loisirs poursuit son partenariat avec l'association Ciné-ma différence et Fontenay-en-Scènes et met en place une adaptation du spectacle vivant et musical avec Fa Si-La Différence.

Notre 1er spectacle sera Driftwood, un spectacle de cirque contemporain multi-primé qui nous vient d'Australie.

Vendredi 19 Octobre - Driftwood - 20h30

logo envol loisirs

Tel le bois flotté, nous dérivons le long du courant de la vie.

Après Knee Deep accueilli il y a deux ans, les cinq artistes australiens s’emparent joyeusement dans cette nouvelle création des histoires et rencontres qui façonnent la vie des gens. Driftwood est un spectacle qui a l’intimité d’un cabaret de curiosité. Un lieu unique, la fumée d’un cigare, une petite lumière diffuse et des corps qui racontent avec poésie la rencontre acrobatique à fleur de peau entre des hommes et des femmes. Il faut jouer, partager, risquer ensemble. Et comme toujours, la forme unique des acrobaties signe un voyage pétillant de rencontres, de regards cachés et de découvertes humoristiques.

Les personnes en situation de handicap et leurs accompagnants bénéficient d'un tarif réduit à 8 € par personne. Pour en bénéficier, il faut s'enregistrer sur le formulaire ci-dessous jusqu'au 12 octobre inclus.

Le lieu : Salle Jacques Brel - 164 bd de Gallieni - 94120 Fontenay sous bois. Entrée de plain-pied. Placement en bas des gradins devant la scène pour les personnes en fauteuil.

Posté par jjdupuis à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,