22 décembre 2016

BUZZ -> La jeune autiste bouleverse internet avec sa reprise de Hallelujah

article publié sur l'avenir.net

 

Kaylee Rodgers

En droite ligne d’Irlande du Nord, la voix pure de Kaylee Rodgers touche des milliers d’Internautes.

 

Visionnée à plus de 190 000 reprises, la vidéo fait sensation sur Facebook.

En vedette: Kaylee Rodgers, une élève de la Killard House School à Donaghadee, en Irlande du Nord.

À 10 ans, la jeune fille autiste et atteinte d’un trouble du déficit de l’attention assure avec la chorale de son école une reprise bouleversante de Hallelujah, de Leonard Cohen.

La pureté de sa voix fait mouche. Les commentaires sont élogieux. La séquence se répand comme une traînée de bonheur aux quatre coins du monde.

«Pour une enfant qui est arrivée chez nous en ne parlant quasiment pas, en ne lisant quasiment pas à haute voix en classe, monter sur scène et chanter devant un public est incroyable», se réjouit le directeur de l’école, Colin Millar. «Ça demande beaucoup d’efforts à Kaylee.»

Kaylee est une habituée du concert de Noël de la First Presbyterian Church, à Newtownards.

Hélas ce dimanche 18 décembre, malade, elle n’a pas été en mesure de s’y rendre après avoir perdu sa voix.

Qu’à cela ne tienne. La vidéo enregistrée voici quelques semaines lors d’une répétition a été diffusée dans l’église.

Avec un succès au-delà de toutes les espérances, plusieurs paroissiens étant incapables de retenir leurs larmes.

 

 

Posté par jjdupuis à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 décembre 2016

Un spectre qui a le dos large - Vidéo de la Fédération québécoise de l'autisme

Ajoutée le 29 nov. 2016

Capsule de sensibilisation produite par la Fédération québécoise de l'autisme dans le cadre de son 40e anniversaire. Lancement pour la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre 2016.

Réalisation et montage : Gabrielle Tremblay
Idée : Annick Lavogiez, Mathieu Gagnon-Lauzon, Gabrielle Tremblay
Comédiens : Sharon James et Pierre Leblanc
Caméra et DOP : Jean-Philippe Talbot / Son : Mikhaïl Plante
Merci à Lucie Robitaille et Amélie Laberge

Posté par jjdupuis à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 décembre 2016

Grenoble - Un dossier de suspicions de viols sur des enfants handicapés classé sans suite

the-autist, publié le 12/12/2016 à 17:15 , mis à jour à 17:16:18

Le parquet de Grenoble classe sans suite un dossier de graves suspicions d’agressions sexuelles et de viols sur des enfants handicapés

Conférence de Presse – 14 décembre 2016, 11h

Cabinet de Me Bertrand SAYN – 119 rue Pierre Corneilles 69003 LYON

 

Communiqué de presse

Au printemps 2015, de nombreuses plaintes étaient déposées pour des faits de viols et d’agressions sexuelles commis sur des enfants handicapés, au sein d’un même Institut Médico-Educatif visant trois éducateurs.

Lors d’une première conférence de presse, les victimes dénonçaient l’immobilisme du Parquet.

Le soir même, Monsieur le Procureur indiquait par voie de presse qu’il classait sans suite. Il adressait ultérieurement un avis de classement évoquant l’absence d’infraction et une enquête « extrêmement complète et fouillée ».

Les familles constituées parties civiles ont eu accès au dossier et ne peuvent qu’être stupéfaites du classement sans suite qui s’avère incompréhensible.

 

Le dossier est extrêmement inquiétant !

  • La parole des enfants est constante

Onze familles dénoncent des faits de même nature : l’ensemble de leurs auditions, dont certaines très explicites, constituent un tout accablant.

 

  • Une des personnes mises en cause a des antécédents très récents, de nature sexuelle et concernant des mineurs

Il présente deux antécédents de viol sur mineur classés sans suite et deux antécédents, en 2014 et 2015, de détention d’images à caractère pédopornographique.

 

Et pourtant les investigations présentent des carences graves.

  • Aucune investigation n’a été réalisée sur les antécédents de l’éducateur sus visé. Ces dossiers concernant les antécédents n’ont pas même été versés au dossier.

Outre leurs inquiétudes quant aux sévices subis par leurs enfants, une nouvelle question obsède les familles : des photos ou des vidéos de leur enfant se trouvent-elles parmi les images détenues par cet individu ?

 

  • Les enfants ont été entendus dans des conditions déplorables

Les auditions ont été effectuées au sein de l’IME, lieu des viols présumés, et toujours en présence d’autres éducateurs qui soutiennent à l’unanimité leurs collègues mis en cause.

 

  • Les enfants n’ont pas été expertisés

Aucune audition de spécialiste de l’enfance handicapée n’a été faite et aucun des enfants n’a été expertisé par un tiers compétent et impartial.

 

La lecture du dossier révèle une enquête particulièrement défaillante.

 

Pourquoi un tel classement sans une enquête complète ? Quelle justice pour ces enfants handicapés et leurs familles ?

 

Me SAYN : bsaynavocat@gmail.com – 06 81 25 34 29

 

En présence des familles et des associations :

Association présidée par Mme Ghislaine LUBART (06 60 72 07 58)

 

 Association présidée par Mme Homayra SELLIER

 

Posté par jjdupuis à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Voir ou revoir => Le MUR, la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme un film de Sophie ROBERT

 

Le MUR, la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme

Dans ce documentaire de 52 minutes réalisé par Sophie Robert, onze psychanalystes exposent leur point de vue stupéfiant sur l'autisme. Produit par Océan Invisible Productions. Diffusé par Autistes Sans Frontières. Découvrez bientôt le film événement de l'autisme, après 2 années de censure.

http://www.dragonbleutv.com

 

Posté par jjdupuis à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 décembre 2016

Témoignage de Magali Pignard, personne autiste Asperger et maman d'un petit garçon atteint d'autisme

Magali Pignard : Être une personne autiste au travail

 

Témoignage de Magali Pignard, personne autiste Asperger et maman d'un petit garçon atteint d'autisme.

En savoir plus sur www.autisme.gouv.fr


Magali Pignard : Être une personne autiste au... par affairessociales-et-sante

Posté par jjdupuis à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 décembre 2016

Pourquoi une politisation du traitement de l'autisme ?

La difficulté de la France à se réformer et la politisation à outrance de nos retards

J’ai été très récemment étonné d’apprendre par les médias que près d’une centaine de députés LR (Les Républicains) avaient déposé un projet de loi (en fait une résolution) qui avait été rejeté.
Je me suis demandé ce que le traitement de l’autisme avait à voir avec la politique et pourquoi ce projet de loi n’était défendu principalement que par des députés de droite ?
Une recherche google sur ce sujet renvoie en grande partie à des textes de protestation sur l’aspect liberticide et dogmatique du projet.

Renseignement pris, il semble qu’en France, le milieu psychiatrique soit dominé par la psychanalyse et s’oppose au reste du monde qui adhère aux traitements éducatifs et comportementaux qui ont démontré leur efficacité.

Au delà, de la polémique sur les théories, il semble qu’il y ait une opposition entre le milieu psychanalytique très influent dans la psychiatrie française et les associations de parents d’enfants autistes qui soutiennent les approches éducatives et comportementales.
Intuitivement j’aurais tendance à être plus proche des associations de parents dont on ne peut douter de la volonté d’aider leurs enfants.

Mais toujours en s’informant, on prend conscience que le fond de cette polémique n’est pas de l’ordre de la théorie ou même de la liberté de pratique médicale, mais qu’il est surtout d’ordre financier.
Dans cette résolution, les députés demandaient de réallouer les financements aux approches qui ont démontré leur efficacité (les approches éducatives et comportementales) et à ne plus financer les prises en charge psychanalytiques. Ce qui était en cause dans cette résolution, c’était le remboursement des traitements psychanalytiques de l’autisme jugés culpabilisants pour les familles, inefficaces voire même néfastes.(1)

En effet, la psychanalyse considère l’autisme comme une psychose (maladie mentale) qui aurait été déclenchée par une forme de détachement de la mère en phase intra-utérine voire dans les toutes premières années. On comprend ainsi l’aspect culpabilisant pour les mères et les familles. En revanche les derniers développements de la neurologie ont montré la présence d’anomalies dans une zone du cerveau des autistes (le sillon temporal supérieur) que la psychiatrie française s’efforce d’ignorer. Le documentaire « Le mur » de Sophie Robert en donne une très bonne illustration.(2)

Le plus étonnant c’est que le gouvernement actuel (de gauche) a ouvert un site officiel (3) qui valide explicitement les approches éducatives et comportementales et condamne les approches psychanalytiques. Alors pourquoi ce projet n’était-il soutenu principalement que par des députés de droite ?
Le 3ème plan Autisme qui date de 2013, soutient le dépistage précoce de l’autisme pour mieux le traiter et une orientation vers les méthodes éducatives et comportementales. Il été initiée par Marie-Arlette Carlotti députée socialiste alors ministre chargée des personnes handicapées.

Pourquoi alors cette insistance des médias pour mettre en exergue l’appartenance politique des députés ayant proposé ce projet de loi ? Pourquoi politiser et présenter comme liberticide un projet de loi qui ne fait que relever nos pesanteurs et nos retards ?

 (1) Ainsi, la France a été condamné en février 2015 par la Cour européene des droits de l’homme pour « manque d’accompagnement » des personnes autistes.

(2) Disponible sur Dailymotion

(3) Voir le site gouvernemental et les vidéos explicatives : www.autisme.gouv.fr

A propos du verrouillage de la Wikipédia francophone par deux psychanalystes

9 déc. 2016
Par Jean VinçotBlog : Le blog de Jean Vinçot


Vous avez toujours rêvé de savoir comment les psychanalystes s'y prennent pour diffuser l'information sur leurs pratiques ? Voici un petit exemple avec tous les liens nécessaires, tiré de l'encyclopédie en ligne Wikipédia

L’objet de cet article est de donner un aperçu de la façon dont deux psychanalystes français ont contrôlé pendant des années l’information au sujet de l’autisme sur l’encyclopédie en ligne Wikipédia en langue française.

Points abordés :

  1. La non-représentativité des champs de recherche appliqués à l’autisme sur la Wikipédia en français

  2. Le traitement de l’article « autisme en psychanalyse »

  3. Le traitement de l’article consacré au film « Le Mur »

  4. Le traitement de l’article consacré à la CIPPA

  5. La dénonciation par X, sur la Wikipédia en français.

Non-représentativité des champs de recherche appliqués à l’autisme sur Wikipédia jusqu’en 2016

Jusque début 2016, la psychanalyse n’était représentée qu’en des termes très élogieux sur Wikipédia. Plusieurs contributeurs réguliers à l’encyclopédie en ligne ont fourni un important travail sur les articles traitant de psychanalyse, au point que 241 psychanalystes français ont leur propre article : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Psychanalyste_fran%C3%A7ais

Les professionnels d’orientation cognitiviste n’ont pas cette chance. Pire, ils semblent avoir fait l’objet d’un « oubli » volontaire.

Le 4 décembre 2016, j’ai créé un article sur Wikipédia pour Éric Fombonne, un grand chercheur français, qui avait son propre article sur la Wikipédia en anglais, mais bizarrement pas en français. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Fombonne , et l’historique : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=%C3%89ric_Fombonne&action=history .

Sans que cette information soit certaine (elle m’a été rapportée mais je n’ai pu la vérifier), il semble que le Dr Éric Lemonnier, à l’origine d’un protocole de recherche sur la bumétanide et opposé aux théories psychanalytiques, ait été censuré pour se voir priver d’un article à son nom dans Wikipédia. Pareillement, j’ai créé un article à son nom.

Chaque petite théorie psychanalytique qui prétend expliquer l’autisme a son propre article, généralement sans la moindre information quant à l’obsolescence évidente de ces théories. Voir par exemple :

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Psychose_d%C3%A9ficitaire&oldid=118386851 , qui était la version de l’article consacré à la « psychose déficitaire » jusqu’en décembre 2016. Rien n’explique que ce concept remonte aux années 1980, et que ses prétentions causales sont totalement invalides. De fait, un parent qui, par exemple, recevrait ce diagnostic pour son enfant et chercherait à s’informer sur internet sur ce dont il s’agit, risque fort de tomber sur ce type d’article (Wikipédia apparaît souvent en premier dans les résultats de recherche), et croira que son enfant souffre d’un « noyau psychotique dont l’expression peut varier avec l’âge, avec épisodes de délire aux alentours de la puberté ». Il apprendra, Ô bonheur, qu’un autre nom pour ce charmant concept est celui de « psychose à expression déficitaire » ou de « débilité évolutive »... Rien de tel pour être complètement terrorisé au sujet de son enfant et pour croire qu’il ne progressera jamais…

Le traitement de l’article consacré à l’autisme en psychanalyse, jusqu’en 2016

Il y a un article détaillé à propos de l’autisme en psychanalyse. Jusqu’à ce que je mette en lumière les erreurs qu’il comportait, cet article ressemblait à cela :

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Autisme_en_psychanalyse&oldid=124798542

On y apprenait, entre autres :

  • Que Françoise Dolto est « une des psychanalystes les plus reconnues sur l'efficacité de ces soins sur les plus petits, autistes y compris » (sans aucune preuve de cela), en oubliant qu’elle imputait le déclenchement de l’autisme à la mère…

  • Que « Les thèses de Bettelheim sont aujourd’hui abandonnées par les praticiens d'inspiration psychanalytique qui mettent l'accent sur une position éthique de respect de la souffrance des patients et de leur famille ». Etrange, ce n’est pas ce que ma mère et moi avons constaté, ni les parents et personnes autistes avec lesquels j’en ai discuté.

  • Que Michelle Dawson, personne autiste et chercheuse en neurosciences, a « notamment à elle seule empêché au Canada que les thérapies cognitivo-comportementales soient rendues obligatoires » … en oubliant que Temple Grandin est opposée à la psychanalyse et au packing, de même que Hugo Horiot, Josef Schovanec et Gunilla Gerland, pour ne citer que quatre personnes autistes qui se sont exprimées.

L’article consacré au film Le Mur 

Un autre article extrêmement instructif est celui qui est consacré au film Le Mur. La section des controverses y est hypertrophiée. La version actuelle a fait l’objet d’une longue bataille interne, voir l’historique de l’article :

https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Le_Mur_(film,_2011)&action=history

A l’origine de cet activisme débordant pour défendre la psychanalyse, on trouve deux contributeurs réguliers à Wikipédia. XK, dont une série d’indices concordants indique qu’il pourrait être un élève ou un proche de Jean-Claude Maleval, et « Y», qui d’après l’une de mes sources (à confirmer) serait psychanalyste à Paris.

On se rend compte que X a fermement bataillé pour que l’article sur le film Le Mur comporte tout un chapitre consacré à l’avis de Mme Loriane Brunessaux. Pas un mot, en revanche, sur le fait que la diffusion de ce film a été soutenue par des personnalités autistes importantes, telles que Temple Grandin.

La CIPPA a droit à un traitement de faveur ! et Maleval !!!

… à travers un article magnifiquement léché et mitonné aux petits oignons, toujours par nos amis X et Y. Je vous laisse admirer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coordination_internationale_entre_psychoth%C3%A9rapeutes_psychanalystes_s%27occupant_de_personnes_avec_autisme_et_membres_associ%C3%A9s

… et regarder dans l’historique qui a contribué à cette merveille : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Coordination_internationale_entre_psychoth%C3%A9rapeutes_psychanalystes_s%27occupant_de_personnes_avec_autisme_et_membres_associ%C3%A9s&dir=prev&action=history

Détail intéressant, l’article a été mis en doute au niveau de son admissibilité par LuciePaG, une femme avec autisme. Son action a été rapidement annulée par nos deux contributeurs psychanalystes.

Jean-Claude Maleval semble lui aussi très apprécié par cette petite équipe de rédacteurs passionnés de psychanalyse. Ses publications, pourtant peu citées dans d'autres travaux (preuve de leur confidentialité), ont été abondamment dispatchées dans plusieurs articles relatifs à l'autisme, en particulier celui sur le syndrome d'Asperger. https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Syndrome_d%27Asperger#Jean_CLaude_Maleval

Dénonciation par X

Je contribue à Wikipédia depuis fin 2007 et depuis fin 2008 avec un compte utilisateur, au nom de « TSAaxx » (petite blague, j’utilisais ce pseudonyme bien avant de savoir que j’ai un TSA, un trouble du spectre de l’autisme, donc).

En neuf ans, je n’ai jamais été dénoncée auprès des administrateurs de Wikipédia. Sauf… par X. Ce conflit a débuté durant mon travail sur l’article consacré au syndrome d’Asperger. Voir par exemple : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion:Syndrome_d%27Asperger&diff=117680288&oldid=117679705

… Où X dit entre autres que « les psychanalystes ne sont pas experts judiciaires » pour justifier l’effacement d’une information à propos de Rachel, mère d’enfant autiste avec syndrome d’Asperger. En réalité, les « expertises psychologiques » demandées dans le cadre judiciaire font très souvent appel à la psychanalyse. Je l’ai hélas expérimenté moi-même…. Une théorie psychanalytique a servi d’argument en faveur de la personne contre laquelle j’étais en procès en 2003, pour viol, puisque j’ai été qualifiée de « dysharmonique psychotique » à l’âge de 5 ans – d’où une perte de contact avec la réalité et donc, évidemment, le fait que j’ai pu « inventer » ce viol !

Le conflit s’est aggravé sur l’article Autisme en France :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autisme_en_France

On en trouvera des traces sur la page de discussion de l’article en question (attention, très longue lecture) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Autisme_en_France

A la suite de ce conflit, X m’a attaquée en requête aux administrateurs, demandant une sanction contre moi au motif de désorganisation de l’encyclopédie. Cette sanction a failli être appliquée, car il maîtrise bien mieux l’art de l’argumentation au calme que je ne le fais. Aussi, un administrateur avait voté pour me sanctionner, mais deux autres sont venus me soutenir.

Suite à cet échec, X a disparu de Wikipédia en français. Cependant, Y continue à tenter de s’opposer de temps en temps à mon travail de rédaction d’articles.

Conclusion

La méthode employée par les psychanalystes pour verrouiller Wikipédia était jusqu’à présent d’une redoutable efficacité : elle consiste à dire que les sources de presse ne sont pas fiables, et à utiliser comme références uniquement des articles de psychanalystes écrits dans des revues pour psychanalystes et dont le comité de lecture ou de vérification par les pairs se compose, devinez quoi, de psychanalystes !

Depuis le début de l’année 2016, j’ai tenté de rééquilibrer les articles consacrés à l’autisme sur Wikipédia. Entre autres, j’ai rédigé ou réécrit entièrement ces articles :

  1. Empathie des personnes autistes 

  2. Exclusion sociale des personnes autistes 

  3. Syndrome d'Asperger 

  4. Mouvement pour les droits des personnes autistes 

  5. Temple Grandin 

  6. Kathleen Seidel 

  7. Autiste savant 

  8. Prise en charge de l'autisme par l'équithérapie

  9. Emploi des personnes autistes 

  10. Diagnostics rétrospectifs d'autisme 

  11. Controverse sur le rôle de la vaccination dans l'autisme

J’ai mis en ligne un Portail web wiki consacré à l'autisme le 5 mai de cette année, il comptait alors moins de 100 articles. Il en compte 228 à ce jour, ce qui veut dire que le nombre d'articles consacrés à l'autisme sur Wikipédia a plus que doublé en six mois.

Liste totale des articles relatifs à l'autisme dans Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cat%C3%A9gorie:Portail:Autisme/Articles_li%C3%A9s&pageuntil=Temple+Grandin+%28t%C3%A9l%C3%A9film%29#mw-pages

Pour diminuer le verrouillage de l’information par les psychanalystes, bien que la création d’un site web gouvernemental soit une très bonne chose, je recommande des publications scientifiques. De par ma formation, j’ai la possibilité de rédiger et de soumettre de tels articles en me basant sur l’un de mes points forts, le « datamining », la collecte de données.

TSAxx, wikipédienne

01 décembre 2016

Autisme : un site internet pour informer et dépasser les préjugés

article publié dans Le Parisien
|30 novembre 2016, 13h06|0
Le gouvernement a lancé mercredi un site national dédié à l'autisme, avec le parrainage de la comédienne Mathilda May (AFP/MIGUEL MEDINA)

Un espace d'information, un annuaire pour trouver de l'aide et des témoignages de parents et de proches: le gouvernement a lancé mercredi un site national dédié à l'autisme, avec le parrainage de la comédienne Mathilda May.
Intégré à celui du ministère des Affaires sociales et de la Santé, le site s'est donné pour triple objectif d'informer le grand public, de répondre aux questions des personnes concernées et de lutter contre les stéréotypes à l'égard des enfants et des adultes autistes.
"Auparavant, lorsque l'on tapait le mot autisme sur un moteur de recherche, on trouvait pléthore d'informations mais aucun site officiel. On pouvait se sentir un peu perdu", a déclaré mercredi lors de son lancement la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville.
Selon elle, il y avait la "nécessité d'un espace avec des informations claires, fiables et validées scientifiquement".
Un comité scientifique, composé d'une quinzaine de membres -chercheurs, médecins, experts- ainsi que des associations, des Centres de ressources autisme (CRA) et des proches d'autistes ont collaboré à sa conception.
Conçu avec une foire aux questions, un annuaire et un glossaire, le site se compose de quatre grandes catégories: "qu'est-ce que l'autisme ?", "j'ai des doutes", "le diagnostic", et "vivre avec l'autisme", inspirées des recherches les plus fréquentes sur les moteurs de recherche.
On estime qu'une personne sur cent est touchée par ce trouble du neuro-développement précoce qui dure toute la vie et se caractérise, à des degrés différents, par des troubles de la communication, des intérêts ou activités obsessionnels, des comportements à caractère répétitif, ainsi qu'une forte résistance au changement.
Génies, capricieux, inaptes à la communication, enfermés dans "leur bulle", insensibles, turbulents à l'école... Les personnes avec autisme souffrent de nombreux préjugés, auxquels le site répond de façon ludique pour chasser "dix idées reçues".
"On ne peut pas résumer quelqu'un à son statut d'autiste, à sa marginalité. Il faut s'intéresser à ses forces, et ce site permet d'en apprendre beaucoup, que l'on soit concerné ou pas", a vanté la marraine, la comédienne Mathilda May, étonnée qu'un tel dispositif n'existe pas déjà.
Ce site officiel s'inscrit dans les mesures du 3e plan autisme (2013-2017) et a été financé avec un budget de 300.000 euros.
Un coût qui "indigne" l'association SOS Autisme France et Vaincre l'autisme. "Les familles d'enfants autistes ont aujourd?hui besoin d'une prise en charge adaptée gratuite, d'une intégration scolaire et sociale ainsi que d'AVS (auxiliaire de vie scolaire ndlr) formées et titularisées" plutôt que d'un site "qui se contente de donner des informations déjà présentes sur la plupart des sites associatifs", plaide l'association dans un communiqué.
Cofinancé par le ministère et la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), ce site est lancé pour trois ans.

Posté par jjdupuis à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 novembre 2016

Jean Dujardin a trouvé le rôle de sa vie dans la campagne de sensibilisation au handicap de Perce-Neige

article publié dans le Huffington Post

logo-perce-neige-lv__nilh44

Plusieurs acteurs français s'engagent auprès des personnes handicapées.


27/11/2016 14:49 CET | Actualisé 27/11/2016 14:55 CET

Rédaction du HuffPost

 

 

 

PEOPLE - La fondation Perce-Neige a dévoilé cette semaine sa nouvelle campagne de sensibilisation au handicap. Dans un clip de 45 secondes, tourné par le réalisateur Xavier Giannoli, on y voit plusieurs figures du cinéma français, dont Jean Dujardin, Kad Merad ou encore Gérard Darmon.

Chez eux, dans un café, dans une voiture, tous parlent d'un fameux "rôle" qu'ils ont obtenu (ou pas), ou qu'ils espèrent avoir. Le message transmis: chacun peut jouer un rôle aux côtés des enfants et adultes handicapés.

L'association Perce-Neige a été fondée en 1966 par l'acteur Lino Ventura, père d'une petite fille handicapée mentale. L'année d'avant, il avait lancé lançait un appel émouvant à la télévision pour sensibiliser l'opinion publique sur cette question du handicap.

Posté par jjdupuis à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2016

Monsieur Gilbert Montagné est le parrain d'Autisme France depuis ce matin.

information publiée sur le site d'Autisme France

Notre parrain

Gilbert Montagne parrain d'AF

Nous sommes pressés de vous annoncer que Monsieur Gilbert Montagné est le parrain d’Autisme France depuis ce matin.

C’est pour nous un honneur que cet artiste au grand cœur se penche avec générosité et bienveillance sur notre cause afin de mobiliser le grand public sur la détresse de toutes nos familles. 

 

Posté par jjdupuis à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,