12 mars 2012

article publié sur le site Soutenons Le Mur le 10 mars 2012

Share46

Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur, deuxième groupe d’information français (Nielsen/Médiamétrie), a publié le 10 mars 2012 un éditorial titrant « Traitement de l’autisme : une nouvelle défaite de la psychanalyse ».

Laurent Joffrin y évalue l’impact sur la psychanalyse des recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) relatives à l’autisme. Il juge ainsi qu’ »une nouvelle étape vient d’être franchie dans le combat qui oppose depuis plusieurs décennies les psys d’obédience freudienne à leurs collègues non-psychanalystes« . Il développe l’argument que cet « événement d’apparence circonscrite » au milieu de l’autisme a une « importance intellectuelle et thérapeutique [qui] intéresse tout autant l’opinion dans son ensemble« . Il résume : « La Haute autorité de la santé vient en effet de désavouer de manière spectaculaire et publique les théories et les pratiques thérapeutiques inspirées de la psychanalyse dans le traitement de l’autisme. » Il évoque l’archaïsme des théories, la culpabilisation des familles et une théorie non-pertinente déjà mise à mal par le Livre noir de la psychanalyste.

Le directeur du Nouvel Observateur rappelle l’engagement du magazine dans le combat contre l’influence de la psychanalyse sur la société française : « L’Obs avait, il y a une dizaine d’années, joué un rôle important en rendant ce débat accessible au grand public par la publication des extraits d’un ouvrage polémique appelé « Le Livre Noir de la Psychanalyse ». Encore récemment, le philosophe Michel Onfray a fait scandale en donnant de Freud et du freudisme une vision très critique. Le rapport émanant de la Haute autorité est une nouvelle étape dans cette bataille. Dominante dans les années 70 et 80, souvent liée aux courants de pensée progressistes de ces années-là, dotée d’un prestige insigne auprès des générations influencées par mai 68, la psychanalyse, qui a imprégné la culture contemporaine mais qui s’affaiblit sous les coups d’une conception plus scientifique du psychisme humain, subit un nouveau et important recul. »

Le Nouvel Observateur ne s’arrête pas là. Dans « Autisme et psychanalyse : le scandale enfin mis au jour », publié le 9 janvier 2012, la journaliste Jacqueline de Linares se réjouit : « Les familles d’autistes n’ont peut être pas gagné la guerre, elles ont en tout cas emporté une bataille importante dans le combat qu’elles mènent contre le recours à la psychanalyse pour traiter le trouble de leurs enfants. Hier, la Haute autorité de santé a formulé ses recommandations le 8 mars pour la prise en charge de l’autisme. Le débat sur la psychanalyse, qui s’est emballé ces dernier jours, a eu le mérite de faire éclater le scandale de l’abandon en France des deux tiers des enfants atteints d’autisme.« 

La journaliste détaille le désaveu de la psychanalyse et du packing fait par la HAS.

« L’important pour les parents, c’est d’avoir entendu de la bouche du professeur Harousseau, président du collège de la HAS, que les « psychiatres devaient se remettre en question« , écrit-elle.

Elle fait sienne les propos de Philippe Evrard, neuropédiatre, du Comité de pilotage de ces recommandations : «  »Un tiers seulement des personnes autistes et leurs familles reçoivent l’aide personnalisée qui leur est nécessaire. Tout le reste est du bla-bla… La solidarité nationale française est gravement déficiente (à l’égard des autistes) ». Il a parlé de « scandale … qui devrait faire mettre en cause l’Etat français » (si la situation ne change pas). »" ».

Elle conclue : « Le débat qui enflamme la blogosphère et le quartier latin à Paris – certes légitime mais terriblement français avec multiplication de pétitions pour et contre – sur la légitimité de la psychanalyse à traiter l’autisme aura eu au moins cet immense mérite : faire éclater le vrai scandale sur l’immense état d’abandon dans lequel se trouvent une majorité d’autistes en France. Une honte nationale. »

Le Nouvel Observateur est reparti en guerre contre la psychanalyse.

http://www.soutenonslemur.org/2012/03/10/le-nouvel-observateur-est-reparti-en-guerre-contre-la-psychanalyse/

Posté par jjdupuis à 03:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 mars 2012

article publié sur le blog de Michel Balat, Psychanalyse, Sémiotique, Eveil du coma

jeudi 8 mars 2012, par Michel Balat

PRISE DE POSITION DE Pierre DELION A LA SUITE DES RECOMMANDATIONS DE L’HAS SUR LES PRISES EN CHARGE DES TED/TSA

L’HAS s’oppose formellement à toute pratique d’enveloppement humide (packing), même à titre exceptionnel, à l’exception de la recherche entreprise (PHRC Lille). La sortie des recommandations de l’HAS est une catastrophe pour les enfants autistes qui bénéficient du packing et leurs parents. Cette décision prise par une autorité scientifique est contraire à la réalité scientifique, clinique et thérapeutique.

En effet, les éléments en présence sont les suivants :

— d’un côté,

— un soin pratiqué par des dizaines d’équipes de pédopsychiatrie françaises pour traiter notamment les automutilations de certains enfants autistes, en accord avec les parents des enfants concernés (je rappelle que le packing ne prétend pas guérir l’autisme, tout juste soigner des comportements-problèmes),

— une recherche menée dans le cadre d’un Programme Hospitalier de Recherche Clinique validé par des experts habilités et financés par le ministère de la Santé portant sur l’efficacité du packing dans les troubles graves du comportement des enfants TED/TSA,

— un avis favorable du Haut Conseil de la Santé Publique indiquant l’absence de risques de la technique et

— un avis favorable du Comité de Protection des Personnes sur les aspects éthiques de la technique,

— des articles référencés (encore peu nombreux) sur l’efficacité du packing.

— De l’autre,

— une campagne calomnieuse et diffamatoire, nationale et internationale, orchestrée par des associations de parents d’enfants autistes à partir de fantasmes (aucune plainte de parents n’est reçue à ce jour) et s’en prenant, bien au-delà du packing à la psychanalyse et à la psychothérapie institutionnelle, aboutissant à la publication dans le Journal of American Academy of Child and Adolescent Psychiatry d’une lettre d’opinion, "Against the packing", dénonçant cette technique sans aucun argument scientifique à l’appui, signée par plusieurs grands scientifiques,

— une reprise de ces désinformations par des politiques pressés d’en découdre avec la pédopsychiatrie, et

— une médiatisation trop partisane des éléments en présence.

L’HAS, en prenant cette décision contraire à ses objectifs scientifiques affichés, se disqualifie gravement et met les praticiens concernés par cette technique dans une difficulté supplémentaire vis-à-vis des parents des enfants actuellement pris en charge par la technique du packing qui en réclament la prorogation.

Elle empêche gravement la réalisation de la recherche entreprise en soumettant les chercheurs concernés à un paradoxe difficile à dépasser, puisqu’il les oblige à demander à des parents l’autorisation d’inclure leur enfant dans une recherche visant à prouver l’efficacité d’une technique qu’elle interdit par ailleurs.

Au-delà de l’indignation que ces recommandations soulèvent dans les milieux professionnels et chez les parents des enfants concernés qui n’ont pas eu leur mot à dire, contrairement aux détracteurs qui ont confisqué le débat, c’est toute la chaîne des décisions scientifiques qui est remise en question dans notre démocratie contemporaine. Cet état de fait ne pourra rester sans effets ni sans suites.

Pierre Delion, Lille, le 7 Mars 2012

http://www.balat.fr/PRISE-DE-POSITION-A-LA-SUITE-DES.html

Posté par jjdupuis à 06:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 mars 2012

article publié dans Le Figaro.fr le 8 mars 2012

Autisme : encore un sursis pour la psychanalyse

Par figaro icon damien Mascret - le 08/03/2012
La Haute autorité de santé s'est refusée à condamner l'approche psychanalytique dans le traitement de l'autisme, bien qu'elle soit fortement discréditée par la neurobiologie.

Finalement, la psychanalyse ne sera pas définitivement interdite de séjour dans le traitement de l'autisme. La Haute autorité de santé (HAS) aura donc fait machine arrière dans ses nouvelles recommandations sur l'autisme et autre troubles envahissants du développement. Il y a un mois, la version qui circulait classait les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle dans les «interventions non recommandées ou non consensuelles». Dans la version présentée jeudi 8 mars, elle n'est plus qu'une «intervention non consensuelle».

Que s'est-il passé? Les données scientifiques internationales n'ont pourtant pas changé entre temps. D'ailleurs, en 2010, la HAS avait récapitulé les quatre recommandations professionnelles internationales récentes qui existaient sur le sujet. Dès 2008, le ministère de la Santé néo-zélandais rangeait la psychanalyse avec les «interventions non recommandées», comme d'ailleurs son homologue espagnol deux ans plus tôt. Sans ambiguïté, les Espagnols ajoutaient même: «Cette technique part d'une interprétation obsolète de l'autisme, comme provenant de la réaction psychologique défensive d'un garçon ou d'une fille sains face à des parents pathologiques». Les deux dernières recommandations (américaine et écossaise) ne citaient même plus la psychanalyse.

Le «packing» davantage encadré

Autre point polémique, les procédés d'aversion physique, défendus par quelques équipes en France, comme le packing, qui consiste à envelopper les enfants pendant 45 mn dans des serviettes froides et mouillées. «Ils ne doivent plus être utilisés», conclut sobrement le ministère de la Santé néo-zélandais. Aucun autre pays ne le recommande. La HAS reconnaît: «(qu')en l'absence de données relatives à son efficacité ou à sa sécurité, du fait des questions éthiques soulevées par cette pratique et de l'indécision des experts en raison d'une extrême divergence de leurs avis, il n'est pas possible de conclure à la pertinence d'éventuelles indications des enveloppements corporels humides (dit packing), même restreintes à un recours ultime et exceptionnel». En gros, la HAS considère que la méthode n'a pas fait ses preuves mais qu'il faut lui laisser sa chance! C'est au nom du même principe qu'avait été autorisée aux Etats-Unis dans les années 70 la méthode consistant à envoyer une décharge électrique aux enfants autistes quand ils commençaient à s'automutiler. Là aussi, des rapports ponctuels rapportaient une certaine efficacité de la technique. La HAS laisse encore une petite place au packing mais uniquement dans le cadre «de protocoles de recherche organisés».

Mais même cette concession inexplicable à une méthode abandonnée ailleurs ne satisfait pas l'un des partisans du packing, le Pr Pierre Delion, du CHU de Lille. Il estimait sur un blog le matin même de la nouvelle recommandation de la HAS qu'il s'agissait: «(d')une ingérence inadmissible dans le soin sous la pression des lobbies». Sans mettre en doute la bienveillance de cet expert des psychoses, on rappellera tout de même qu'il est désormais admis que l'autisme n'en est pas une.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/03/08/17695-autisme-encore-sursis-pour-psychanalyse

Posté par jjdupuis à 12:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

article publié dans le HUFFINGTON POST le 7 mars 2012

Autisme: le "packing" interdit par la Haute autorité de la santé - VIDÉO

Autisme

Première Publication: 7/03/2012 21:03 Mis à jour: 8/03/2012 00:41

Les enfants autistes ne pourront plus être soignés par le "packing." Cette pratique, issue de l'hydrothérapie et utilisée par les psychiatres et les psychanalystes pour soigner certains troubles graves de l'autisme, consiste à envelopper l'enfant dans un linge froid, pour lui faire prendre conscience de son corps. Elle vient d'être interdite par la Haute autorité de santé (HAS), à travers un rapport intitulé "Autisme: quelles interventions proposer à l'enfant et l'adolescent" qui sera rendu public jeudi 8 mars, au motif des controverses qu'elle suscite chez quelques parents..

A quoi sert le packing? Quand le linge se réchauffe, l'enfant ressent une sensation de complétude de son corps, il abandonne progressivement l'envie de se mutiler, caractéristique de certaines formes de l'autisme. "Il retrouve un sentiment continu d'exister", explique le professeur Pierre Delion, chef du service de pédopsychiatrie au CHRU de Lille, qui utilisait cette technique dans ses services. L’enfant qui était dans son carcan musculaire se remet en interaction avec les soignants qui l’entourent, selon le professeur, qui explique avoir vu plusieurs parents qui assistaient à la scène “émus” par la qualité des regards échangés.

"Décision idéologique"

Le professeur était justement chargé par la HAS de mener des recherches sur le sujet, dans le cadre d'un programme financé par le ministère de la santé. Avant même la conclusion de ses recherches, la HAS a donc choisi d'interdire la pratique. "C'est une recherche qui s'ampute de son bras", résume le professeur, qui regrette une "décision idéologique", et "contraire à toutes les études".

Les praticiens pensaient échapper à l'interdiction. Après les fuites du rapport de la Haute autorité de la santé dans la presse, ils pensaient que l'organisme de régulation de santé reviendrait sur ses pas, en effectuant une simple non-recommandation, et non une interdiction.

Il en a été décidé autrement, selon Patrick Chelma, psychiatre et psychanalyste, contacté par le Huffington Post. "On nous a fait comprendre que, si nous voulions éviter l'interdiction totale de la psychanalyse appliquée à l'autisme, il fallait accepter l'interdiction du packing", explique-t-il.

"Ingérence dans le soin"

Le spécialiste regrette les conséquences de cette décision pour l'ensemble de la psychiatrie et de la psychothérapie institutionnelle. "C'est très mauvais pour l'ensemble de la psychiatrie, et pas seulement pour l'autisme. C'est une ingérence dans le soin, et toutes les pratiques de médiation sont menacées". Que se passera-t-il pour toutes les pratiques où existe un contact avec l'enfant? Faut-il une preuve scientifique de chaque pratique pour qu'elle soit autorisée? se demande Patrick Chelma.

La sanction de la HAS fait suite à une série d'attaques, venues de l'association Vaincre l'autisme, fer de lance de la critique contre la psychanalyse. L'association a porté plainte contre le professeur Pierre Delion, et diffuse sur Internet des vidéos virales pour discréditer le packing.

Le Packing : Une vidéo choc envers les autistesvidéo OMG sélectionnée dans Marketing

"C'est une technique barbare, honteuse, qui se fait contre les enfants et leurs parents. Nous demandons son interdiction. Et la condamnation des psychiatres qui la pratiquent", tonne M'Hammed Sajidi, président de Vaincre l'autisme, dans les colonnes de Liberation.

"Ce sont des attaques idéologiques absurdes. Le packing est une méthode inoffensive qui ne présente aucun danger", explique la psychiatre Loriane Brunessaux, responsable du Centre médico-psychologique de Corbeil Essonnes. "L'attaque du packing vient de personnes qui ignorent ce que c'est", ajoute la psychiatre.

Un thème qui a en tout cas cristallisé l'opposition des différentes parties prenantes du traitement de l'autisme en France, après des mois d'opposition sur la place de la psychanalyse.

http://www.huffingtonpost.fr/2012/03/07/autisme-le-packing-interdit_n_1327493.html

Posté par jjdupuis à 04:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mars 2012

article publié dans 20 minutes.fr le 6 mars 2012

L'autisme en plein troubles

 Créé le 06/03/2012 à 07h34 -- Mis à jour le 06/03/2012 à 07h34

Santé Psychiatres et comportementalistes s'écharpent au sujet d'un rapport

L'autisme est considéré comme un trouble de la communication. Depuis quelques semaines, c'est surtout la communication des professionnels de l'autisme qui est la proie de sérieux troubles. La Haute Autorité de santé (HAS) s'apprête, en effet, à publier un rapport qui pourrait révolutionner la prise en charge des 650 000 autistes qu'abriterait la France. Sa publication était prévue ce mardi matin. Mais « avec tout ce bordel, elle a été repoussée à jeudi », lâche un membre de la HAS.

Enroulés dans des linges mouillés
Le « bordel » en question est apparu le 13 février à la faveur d'un article de Libération. Informé de la teneur du rapport, le quotidien assure alors que la HAS juge « non-pertinente » l'approche psychanalytique dans le traitement de l'autisme. En clair, d'un trait de plume, les experts s'apprêtent à recommander aux parents d'autistes de confier leurs enfants à l'école plutôt qu'aux psychiatres. Dans la foulée, les experts voudraient même interdire le dispositif du « packing » qui consiste à enrouler les autistes dans des linges mouillés pour leur faire prendre « conscience de l'entièreté de leur corps ». La HAS ouvrirait ainsi la voie à une reconnaissance des théories éducatives. « C'est normal, assure Bernard Fasquelle, député UMP et président du groupe Autisme à l'Assemblée nationale. Les pratiques psychanalytiques sont inefficaces et remboursées par la Sécu. Les techniques éducatives sont efficaces mais non-remboursées… »

« Tellement d'argent en jeu… »
Le député assure même détenir la preuve que les psychiatres exercent des « pressions » sur les membres de la HAS pour qu'ils modifient leur rapport avant sa publication. « Il y a tellement d'argent en jeu, s'insurge M'hammed Sajidi, président de l'association Vaincre l'autisme. Les psys veulent garder les enfants dans leurs centres et surtout les financements qui vont avec. » Inventeur du « packing », le professeur Pierre Delion estime qu'il faudrait simplement « mêler les deux approches ». C'est aux seuls experts de la HAS d'en décider désormais.

Vincent Vantighem (avec Gilles durand, à Lille)
 

Posté par jjdupuis à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


article publié sur le site de l'association Vaincre l'autisme

Campagne Vaincre l'autisme > Le Packing ... Le film

En lançant le film viral « Le Packing » le 6 mars 2012, VAINCRE L’AUTISME attend du gouvernement qu’il prenne l’entière mesure de ses responsabilités à l’égard de cette population vulnérable et victime de ce traitement inacceptable en prononçant enfin un MORATOIRE contre le Packing.


De quoi s'agit-il ?

L’autisme est une maladie neurologique qui touche près d’1 personne sur 100. Elle affecte le fonctionnement du cerveau mais aussi le système immunitaire et le fonctionnement biologique. Elle se caractérise généralement par l’absence d’interaction sociale et des comportements répétitifs.
Ses causes précises sont encore mal connues, mais attribuées principalement à des facteurs génétiques et environnementaux.

Ce qu’il faut savoir : le diagnostic précoce et une prise en charge adaptée peuvent permettre à un enfant autiste de se développer et s’intégrer dans la société.
 

 


 L'affiche du film
 Le dossier de presse
 Le communiqué de presse

Le Packing - Le Pitch

Le film se présente comme
une fausse bande-annonce
pour un film d’horreur ou de suspens hollywoodien, intitulé « Le Packing ».

 

Pourquoi ce film ?

Dans certaines structures médico-sociales françaises, l’approche psychanalytique du traitement de l’autisme passe par des méthodes controversées, interdites dans de nombreux pays depuis plusieurs années.
Plus particulièrement, la méthode dite du « Packing » consiste à envelopper nues les personnes autistes (et notamment les enfants) dans des draps humides et froids, comme une momie, pendant 45 minutes. L’objectif étant de créer un « choc » chez les patients.

Dénoncée de plus en plus fortement par les associations de parents et de nombreux professionnels de la santé, le Packing continue d’être pratiqué chaque jour en France, alors même que son efficacité n’a jamais pu être démontrée scientifiquement.

Vaincre l’autisme souhaite donc à travers ce film dénoncer la pratique du Packing en sensibilisant le grand public et en appelant explicitement à son interdiction.

 

MANIFESTE INTERNATIONAL CONTRE LE PACKING

A l’initiative de VAINCRE L’AUTISME, lors de la conférence No Mind Left Behind (Glasgow), le Pr Christopher GILLBERG a officiellement annoncé le lancement du Manifeste International contre le Packing au cours de la conférence No Mind Left Behind (Glasgow, 29-30/03) qui réunissait les plus grands scientifiques et professionnels au niveau international.

http://www.vaincrelautisme.org/content/le-packing-le-film

Posté par jjdupuis à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2012

communiqué de l'association vaincre l'autisme

   
Bonjour à tous,
 
En cette Année de l’Autisme, mars 2012 sera le Mois de l’Autisme, avec :
 
1er mars : lancement de la campagne médiatique Vaincre l’Autisme 2012 (jusqu’au 30 avril)
 
6 mars : Journée d’action contre le Packing
  • Manifestation sur le Pont des Arts, Paris (côté Académie des Arts) à partir 10h. 
  • Lancement du film viral « Le Packing », réalisé grâce à un parent d’enfant autiste, Frédéric FENOUIL, Directeur de création / Directeur associé de l’agence de communication Care, la mobilisation de son équipe et de la société de production WOOW
20 mars : Lancement du film d’interpellation et de sensibilisation, « Les Electeurs », créé grâce à un parent d’enfant autiste, Anne DE MAUPEOU, Directrice de création / Directrice associée de l’agence Marcel (groupe Publicis), réalisé par Alix DELAPORTE, et la mobilisation de Pixies Production.
 
31 mars : Marche de l’Espérance, Paris
 
Un mois de mobilisation de l’énergie de tous pour mener à la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme du 2 avril… Nous comptons sur votre mobilisation, pour les enfants autistes, pour leurs familles, pour que la France traite avec dignité et justesse les personnes atteintes d’autisme.
 
Prochain RDV le mardi 6 mars !
 
VAINCRE L’AUTISME
 
 
 
 
 
VAINCRE L'AUTISME
51 rue Léon Frot 75011 Paris
Tél: 01 47 00 47 83 - Fax: 01 43 73 64 49
info@vaincrelautisme.org

Posté par jjdupuis à 04:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mars 2012

article publié sur le blog de Michel Balat, Psychanalyse, Sémiotique, Eveil du coma

Le Packing : une video

jeudi 23 février 2012, par Michel Balat

Voici une vidéo sur le packing tel qu’il se pense et se fait dans un hôpital de jour sous la houlette d’Anne-Marie Vaillant.

MPEG4 - 49.5 Mo
Télécharger la vidéo 1
MPEG4 - 64.3 Mo
Télécharger la vidéo 2

http://www.balat.fr/Le-Packing-une-video.html

Posté par jjdupuis à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2012

article publié dans Guysen News International le 9 décembre 2006

Incroyable mais vrai ... le packing en Israël ... ?

J'aimerai savoir si cela persiste ? (jjdupuis)

Une place pour les autistes en Israël.
Par Déborah Chemama
9 diciembre 2006 18:02

L’association EDEN Ohalei Yaacov, représente une précieuse aide à l’Aliya des personnes handicapées mentales.

C’est en 2002, après 10 ans d’expérience en France auprès d’enfants et de jeunes adultes autistes, que la famille Aiss décide de s’installer en Israël.
Psychologues cliniciens de formation, Alexandre et Olivia sont rapidement sollicités par de nombreuses familles. Ils décident de créer un lieu de vie, en Israël, qui accueillerait les enfants en âge adulte des familles nouvelles immigrantes afin de leur permettre de s’intégrer convenablement.

C’est dans une maison cordiale et familiale dans les hauteurs de Beith Shemesh, que ce lieu de vie permanent, ouvert 24h/24h, accueille aujourd’hui 10 jeunes qui, grâce à l’encadrement d’une équipe pluridisciplinaire (psychologues, éducateurs, psychomotricienne, art thérapeute, infirmiers…) ont la possibilité de s’épanouir et de s’intégrer dans notre société, souvent mal adaptée pour les personnes souffrant d’un tel handicap.

Le centre EDEN, propose, au-delà d’activités occupationnelles et thérapeutiques au sein même du centre, une intégration dans différents espaces extérieurs : travaux au Kibboutz dans la ferme et dans les champs, travaux d’intérêt général et intégration dans un milieu pré professionnel, travail en C.A.T (Centre d’aide par le travail), thérapies avec les dauphins… Que ce soit de manière individuelle ou collective, les jeunes résidents sont dirigés vers des activités qui répondent à leur projet individualisé éducatif et thérapeutique. D’autre part, des méthodes exclusives comme le 'packing' et l’utilisation de la vidéo permettent un nouvel espoir pour tous ces jeunes.

L’Association EDEN Ohalei Yaacov a été reconnue d’utilité publique par le Ministère des affaires sociales ainsi que par d’autres organismes officiels israéliens (Ministère de l’Intégration, Agence Juive, Bitouah Léumi…).Son projet s’inscrit en effet dans l’optique d’apporter des solutions aux problèmes des plus démunis de notre société, "ceux qui n’ont pas leurs mots" comme le décrit Alexandre Aïss…

Étant donné le manque quantitatif et qualitatif de structures pour adultes autistes en Israël, les demandes d’admission sont grandes.
L’association EDEN Ohalei Yaacov tend donc désormais à élargir son champ d’action : ouverture d’un autre lieu de vie pour 10 nouveaux adultes autistes (également à Beith Shemesh), mise en place d’aide à l’aliya de familles d’enfant autiste (traduction de diagnostics, recherche de lieux d’accueil, aide dans les démarches administratives…), soutien psychologique et aide à l’intégration des familles, mais aussi prise en charge temporaire pour de courts séjours d’enfants, adolescents et adultes handicapés mentaux pour des familles désireuses de passer en séjour en Israël.

Véritable lieu de rencontre et d’échange, l’association permet à chacun, dans sa différence, de jouir de ses droits fondamentaux, en prenant en considération l’éthique et les droits indéniables de chacun. De quoi encourager, aujourd’hui et dans les années à venir, de nombreuses familles parfois hésitantes à venir vivre en Israël !

*Le packing (ou enveloppements humides) est une technique de soin s’adressant à des patients souffrant de psychoses graves qui consiste à les envelopper dans des linges humides et à utiliser le temps du réchauffement pour mettre en place et/ou favoriser le travail psychothérapique. Le terme anglophone de « pack » reste attaché au nom du psychiatre américain M.A. Woodburry qui développa cette pratique en France dans les années 1960-70, après avoir mené plusieurs études aux États-Unis.

Ou les contacter ?
Association EDEN Ohalei Yaacov
Président Alexandre Aiss
POBox 71032 Beith Shemesh 99000 ISRAËL Tel :(+972) 29998720 / (+972) 547687705
TéléFax : (+972) 29923548

Comentario:


Vos réactions ici:
redaction@guysen.com
 
http://www.guysen.com/es/print.php?sid=5327

Posté par jjdupuis à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2012

article publié dans Support The Wall - Autism le 23 février 2012

87Share

Disability Rights International is a non-profit organization that investigates the institutionalization of adults and children with mental and physical disabilities, documenting and exposing human rights abuses that are committed against them. They just released a statement alleging  Torturous Practice Against Children With Autism Spectrum Disorder in France.

Latest News:

Disability Rights International Alleges Torturous Practice Against Children With Autism Spectrum Disorder in France

Washington, DC – February 23, 2012 – Disability Rights International (DRI) calls on the French government to end the barbaric and archaic practice of “packing therapy” – a so called treatment for children diagnosed with autism – and children with psychosis – treated in psychiatric and educational facilities managed by the French Ministry of Health across the country.

Either naked or clad in underwear only, packing involves wrapping the child’s entire body in wet, refrigerated sheets or towels, with only the head exposed, and rendering it impossible for the child to move. Children are kept in this state for almost an hour. Typically the packing sessions are repeated several times a week and can continue for months, sometimes without parents’ consent. Despite the absence of scientific evidence supporting their claims, therapists argue that packing reinforces talk therapy in an effort to “cure” the child of his or her “affliction.”

Wet sheet packs – along with bloodletting, lobotomies, inducing epileptic seizures and comas – were used in psychiatric hospitals across US and Europe to cure “madness” until the mid 20th century.

“The cruelty perpetrated against children forced to endure such a procedure is psychological and physical abuse couched in the name of treatment, and is a violation of basic human rights,” stated Laurie Ahern, President of DRI.

“The United Nations Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, which has been ratified by France, prohibits torture without exception – even if it takes place in a school or medical establishment and is justified by authorities as a form of treatment,” said Ahern.

And according to the former United Nations Special Rapporteur on Torture, Manfred Nowak, “By reframing violence and abuse perpetrated against people with disabilities as torture or a form of ill treatment, victims and advocates can be afforded stronger legal protection and redress for violations of human rights.”

To sign the petition to end this barbaric practice, click here.

Disability Rights International has worked for the past 20 years to expose abuses and protect the human rights of persons with disabilities worldwide. In 2009, DRI submitted an urgent appeal to the United Nations Special Rapporteur on Torture regarding the use of painful electric shock as treatment on children with disabilities, including autism, at a school in the US state of Massachusetts. Following the Rapporteur’s declaration that the facility’s practices were torture, the state revised its guidelines to ban electric shock for all future students. For more information, click here.

 

To visit their website: http://www.disabilityrightsintl.org/

Posté par jjdupuis à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,