03 mai 2018

Juggle, au service des enfants autistes

article publié dans l'Est Républicain

Un an après sa création, l’application Juggle, qui favorise la prise en charge des enfants autistes a déjà séduit les professionnels du monde de l’autisme. Derrière cette start-up, deux jeunes Nancéiens.


Le 03/05/2018 à 05:01

Photo HD L’équipe de Juggle, une application destinée aux intervenants éducatifs d’enfants autistes. Photo DR

C’est une équipe motivée et polyvalente. Ils ont une grande maîtrise dans le domaine de l’autisme » explique Jean-Marie Othelet, président de l’association Vivre avec l’autisme 54. Celui, qui est également père d’un enfant autiste, ne cache pas son admiration pour le travail des créateurs de l’application Juggle. Derrière ce nouveau système informatique, qui fait déjà la quasi-unanimité dans le monde des professionnels de l’autisme, il y a Henri Reydon et Corentin Karbiriou.

Éducateur spécialisé au contact de jeunes enfants autistes, Henri Reydon a vite réalisé lors de ses premières années de terrain que les moyens mis en œuvre pour encadrer les enfants étaient inadaptés. « Henri s’est rendu compte que les outils qu’il utilisait ne lui convenaient pas et qu’il avait les capacités d’en imaginer des nouveaux pour améliorer la prise en charge de l’enfant », précise le cofondateur de Juggle, Corentin Karbiriou.

Pour ce faire, les deux jeunes ont créé un système informatique permettant à tous les intervenants auprès d’enfants autistes, parents inclus, d’établir un programme éducatif personnalisé pour chaque enfant.

« Notre rôle c’est d’accélérer les progrès de l’enfant en fournissant les bonnes informations aux personnes qui sont autour » observe Corentin.

Une façon d’appréhender les choses qu’apprécie Dominique BenMouffek, enseignant chercheur au Loria. « Ce que j’ai énormément aimé dans l’application, c’est l’interface. Un éducateur qui gère un groupe d’ados n’a que très peu de temps. Avec Juggle, il peut remplir les renseignements sur les enfants en un seul clic. C’est pratique pour apprendre des précisions sur la crise d’un ado par exemple. »

Corentin Kerbiriou et Henri Reydon ne comptent pas s’arrêter là. « On a encore énormément de choses à faire dans ce projet, notamment concernant l’intelligence artificielle. Dans le futur, on pourrait développer ce que nous avons fait pour les enfants autistes au profit de nouveaux bénéficiaires. Notre système pourrait être également utile pour la maladie d’Alzheimer. »

Nicolas LAURENT

Posté par jjdupuis à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Juggle, au service des enfants autistes

Nouveau commentaire