Je suis le père d'Elise et je suis fier de ma fille même si dans certaines circonstances elle peut paraître "encombrante". Je pense avoir développé avec elle une très forte relation, avoir été, être sa référence à travers les nombreuses activités que nous faisons ensemble.

Elise a besoin d'être accompagnée, encouragée, rassurée pour accomplir la plupart des activités qu'elle fait à l'extérieur de la maison. Ce qu'elle a commencé à faire pour moi, elle le fait maintenant pour elle ... mais je dois être là, pas trop loin. Elle a besoin de mon regard.

Elise est autiste, soit mais c'est une jeune fille merveilleuse pleine de dynamisme tournée plus vers le plaisir que vers l'apprentissage. Mais si le plaisir est là ... l'apprentissage se fait doucement.

Je prends la parole ou plutôt la plume à sa place. N'est-ce pas déplacé ?

Devrait-on attendre qu'elle puisse le faire ?!...

Ma fille dérange souvent, fait preuve d'un naturel déroutant, n'a guère de tabou, tient des discours souvent extravagants ... mais je l'adore.

Je suis même parfois amusé des réactions qu'elle provoque. Je la remercie au passage car elle m'a aidé à vaincre ma timidité et à développer mon sens de l'humour. Etre le papa d'Elise c'est être le garde du corps de la vedette ... dans les cercles où nous évoluons tous connaissent Elise, rares sont ceux qui connaissent mon nom.

Ce blog donc pour montrer les difficultés de vivre avec une si belle et vigoureuse plante mais aussi les grandes joies partagées ... surtout quand on fait des rencontres sympathiques.

Elise est en effet tourné vers l'autre, très extravertie ... le problème c'est la communication ... elle fait des progrès (lents) mais a d'énormes difficultés dans cet exercice.

Je suis moi-même d'un naturel assez réservé ... je la remercie d'avance car c'est elle mon moteur dans la démarche qui m'occupe à présent.

Le handicap est souvent un motif au renfermement au sein de la famille, de la société. Je voudrais qu'il s'oriente plutôt vers l'ouverture. Même s'il est difficile d'être exaustif, je souhaite donner quelques clés aux personnes qui vivraient la même expérience que moi. Dans ces situations on se sent souvent seul et désarmé .... le soutien ressemble à cette cavalerie qui n'arrive pas... Malgré tout on fait des rencontres formidables, il y a des structures qui fonctionnent admirablement bien... mais que de longs moments passés à attendre, espérer ... que de vaines recherches, lesquelle s'apparentes à la quête du Graal.