Le vendredi 7 mars, je passe chercher Elise à Saint Mandé - au foyer "Moi la vie" - pour apprendre qu'elle a été au Louvre en métro cette semaine et qu'elle a été prendre un pot à la cafétéria avec sa copine Alexia ... Ces informations, j'en prends connaissance dans le bureau des éducateurs et nous en profitons pour parler de pas mal d'autres choses ... ce jour là nous avons de la chance : côté éducateurs, la relève vient d'avoir lieu et la plupart des résidents ont fait le choix d'aller au cinéma dans la salle Picadilly ; côté Lisou, elle reste assise pendant toute la discussion ce qui est remarquable ; de mon côté, je dois dire que j'apprécie au plus haut point ces moments d'échange qui me permettent d'avoir une base de discussion pendant le week end avec ma fille sur son vécu réel ... elle a, on l'aura compris, beaucoup de mal sinon à l'appréhender, tout du moins à l'évoquer et le restituer ... mais nous progressons chaque jour davantage au rythme qui est le sien ...

De la chance en effet, car samedi matin je l'accompagne de nouveau pour un départ avec "A Bras Ouverts" ... elle a été inscrite (sous réserve de ne priver personne) et sa candidature acceptée !!! O Joie de Lisou qui retrouve Cécile, son binôme du précédent we, mais aussi Clara avec qui Elise s'entend bien et son copain de longue date Xavier (plus de 20 ans et rien à voir avec la politique je vous en prie ...). Cette fois-ci les estafettes partent en direction de Jouarre (77).

Cécile nous raconte le dimanche soir comment s'est bien passé le week end : courses, repas, messe, ballades, rencontres avec le animaux etc et Lisou peut retrouver sa maison pour la nuit et partir à Saint Mandé retrouver ses copains et copines ...

Petite anecdote au passage qui montre combien Elise est bien adaptée à son nouveau domicile : lundi matin, je la dépose au foyer et passe remplir un questionnaire en salle de réunion à l'étage inférieur (...) et en sortant je tombe nez à nez avec ma fille. Quelle surprise !!! Je meuble vite la conversation et lui explique que j'avais une réunion et elle me raccompagne à l'ascenceur sans plus de formalité "au revoir Papa, à vendredi". En d'autres temps cela aurait été ô combien plus difficile ...