28 mars 2015

Vidéo du Dr Maboul -> Méfiez-vous de Sophie Robert et de son futur documentaire

Ajoutée le 27 mars 2015

"L'Autisme est une dénomination marketing faite pour rassurer les parents. Le vrai nom de la maladie est "psychose infantile". Appelons un chat, un chat." ( Dr Maboul )

Chers lecteurs du blog officiel du Dr Maboul, vous trouverez ci-dessous la mise en garde que je vous adresse au sujet d'un projet de documentaire sur la psychose infantile (psychose précoce).

Ce documentaire sera fait pour séduire les mamans avec l'argument que l'autisme de leur enfant ne serait pas un frein à une vie normale. Ou l'art de se servir de la naïveté de personnes en grande détresse pour les convaincre d'idées contraires au bien-être mental de leur enfant. Seules les approches hospitalières et institutionnelles permettent de ralentir la progression de la maladie psychotique. C'est effarant, au 21e siècle, d'avoir à le redire. http://en-quete-de-declics.fr/dr-mabo...

Posté par jjdupuis à 04:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 mars 2015

AUTISME -> STOP à la discrimination

journée de l'autisme autisme france

Posté par jjdupuis à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

PARIS -> BAHAMAS, une association qui propose des cours de natation aux personnes avec handicap mental

 

 

BAHAMAS est une association sportive loi de 1901, affiliée à la FFSA.

 

L'association aide les enfants à partir de 7 ans et, les adultes handicapés à s'épanouir dans le milieu aquatique.

tiret vert vivrefm topAccéder au site de Bahamas

 

Elle propose à des personnes handicapées mentales ou souffrant de troubles psychiques de pratiquer la natation (préparation à la pratique par psychomotricité en piscine, entraînements, voire compétitions).

 

Piscine "Alfred Nakache"
4-12, rue Dénoyez 75020 Paris

 

Piscine "Cour des lions"
11, rue Alphonse Baudin 75011 Paris

 

Posté par jjdupuis à 08:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

L'autisme aujourd'hui - Dossier sur le site de la cité des Sciences & de l'Industrie réalisé avec le CRAIF

Selon la Haute autorité de santé, 1 enfant sur 150 présenterait une forme d’autisme aujourd’hui.
En 2012, le gouvernement français déclare l’autisme Grande Cause nationale, mettant sous le feu des projecteurs ce trouble envahissant du développement et les retards observés en France en matière de diagnostic et d’accompagnement. L’autisme apparaît dans la petite enfance, avant l’âge de trois ans, et persiste tout au long de la vie. Malgré les découvertes en neurosciences, en génétique, en psychologie du développement et les avancées dans la compréhension de ce trouble, rien à ce jour ne permet de le guérir. Bien que de plus en plus médiatisé, l’autisme soulève encore de nombreuses questions. Que sait-on aujourd’hui sur ses causes ? Où en est la recherche ? Quelles sont les prises en charge permettant de mieux vivre avec ce trouble ?
Ce dossier est une collaboration entre la BSI et le CRAIF – Centre de ressources autisme Ile-de-France.

tiret vert vivrefm topVoir le Dossier "L'autisme aujourd'hui"

 

Posté par jjdupuis à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Nouveau plan Autisme pour la région Rhône-Alpes

article publié dans l'essor

Loire le 24 mars 2015 - Florence BARNOLA

Nouveau plan Autisme pour la région Rhône-AlpesARS - Le nouveau plan quadriennal Autisme Rhône-Alpes porte jusqu'en 2017

Porté par l'Agence régionale de santé Rhône-Alpes (ARS) ce troisième plan d'actions régionales est d'une durée de 4 ans. Objectif : faire évoluer les pratiques professionnelles et développer l'offre d'accompagnement dans les départements rhônalpins. Des mesures évaluées à 8,8 M€.

Ce plan quadriennal (2014-2017) régional est une déclinaison du 3e plan national Autisme, il tient compte des orientations du Projet régional de santé et des ressources dont dispose la région. Le document présente à l‘ensemble des acteurs du secteur les priorités pour améliorer le parcours des personnes avec autisme et autres troubles envahissants du développement (Ted) dans la région.  9 000 enfants rhônalpins sont atteint d’autisme ou de Ted, en France 1 naissance sur 150 est porteuse de ce handicap, l’estimation du nombre d’adultes reste difficile faute de diagnostic.

39 actions sont proposées dans le plan régional mettant l’accent sur la réduction des écarts entre territoire de santé. Huit thématiques sont balayées partant de l’évaluation et le diagnostic jusqu’à la formation et l’évolution des pratiques professionnelles. Le diagnostic constitue un axe important du plan qui préconise de mieux former les professionnels (la petite enfance, santé scolaire, pédopsychiatrie…), et de conforter le travail en réseau autour du Centre ressources autisme (CRA) Rhône-Alpes. Sur le territoire ligérien, le centre Léo Kanner, rattaché au centre hospitalier universitaire de Saint-Etienne, est lune des unités d’évaluation et de diagnostic du réseau CRA. Le plan souligne également l’importance de l’intégration scolaire. Dans la Loire et l’Isère, en 2014, ont été créées des unités d’enseignement en classe maternelle (UEM), les autres département rhônalpins vont suivre ce sillage cette année.

Des actions pour les 16-25 ans vont être mises en place comme la création sur tout le territoire de 105 places de service pour jeunes avec autisme. Concernant les adultes l’offre en milieu ordinaire (logement) va être renforcée, trois projets sont notamment été identifiés dans la Loire. Par ailleurs la Drôme, l'Ardèche et la Loire n'ont pour l'heure pas d'équipes dédiées au diagnostic fonctionnel pour adultes, le CHU de Saint-Etienne projette la création d'une unité adulte.
Pour améliorer l’accompagnement médico-social des personnes avec autisme, l’ARS Rhône-Alpes aura consacré 23,3 M€ pour la période 2012-2017.

Florence Barnola

Posté par jjdupuis à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


2 avril, Journée Mondiale de Sensibilisation à l'autisme -> Arrêtons la discrimination

article publié sur le blog "Des mots grattent" 
Publié par à 05:20

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté la Reine
 

Autisme. Arrêtons la discrimination

Ce jeudi 2 avril, ce sera la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, qui se célèbre toutes les années depuis 2008 (résolution ONU).

Vous pouvez relire ici les messages de l’année dernière : celui du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, ainsi que celui du Président des USA Barack Obama.
 
Vous pourrez également relire notre newsletter 67 qui annonçait la journée du 2 avril 2014 et notre newsletter 68 qui la raconte en détail.
 
Le thème retenu par Autisme-Europe cette année est « Autisme. Arrêtons la discrimination ».

  
Les soirs des 1er et 2 avril
           
À la demande de l’APEPA, La gare de Tournai s’illuminera en bleu, à l’instar d’autres monuments dans le monde.
 

09:00 : Cérémonie d’ouverture de la Bourse de Bruxelles

C’est devenu une tradition, le 2 avril les cloches des bourses de plusieurs pays sonnent pour l’autisme lors de la « Bell ringing ceremony » à l’ouverture des activités boursières.

Autisme-Europe invite l’APEPA et la VVA (Vlaamse Vereniging Autisme) à la cérémonie de la Bourse de Bruxelles. Cette année, les invités d’honneur sont :

Mme Alda Greoli, Cheffe de Cabinet de Maxime Prévot, Ministre de la Santé et de l’Action Sociale au gouvernement de la Région Wallonne,

M. Paul-André Leblanc, Conseiller pour l’Enseignement Spécialisé auprès de Joëlle Milquet,  Ministre de l’Enseignement Obligatoire ;

M. Philip Cordery, Député des Français du Benelux, Vice-Président du groupe d’études sur l’autisme à l’Assemblée Nationale.
 
 

20:00 : Projection du film « Solutions d’Espoir »
 
Au Cinéma Caméo, Quai 22 à Namur, 22, rue du Séminaire, sera projeté le jeudi 2 avril à 20 heures le film « Solutions d’espoir » (52 mn).
 
« Solutions d’espoir » est une histoire de rencontre. Plus précisément, l’histoire de la rencontre de Romain Carciofo avec l’autisme.
 
Un voyage à travers la France pour répondre à une question : comment accompagne-t-on les personnes atteintes d’autisme ?
 
Ce film documentaire veut apporter sa contribution à la question problématique de l’accompagnement des personnes autistes... Un problème suffisamment préoccupant pour avoir été choisi comme Grande cause nationale 2012 en France.

 « Une rencontre peut changer votre vie, elle peut vous apprendre à regarder le monde autrement, à regarder les gens autrement, à regarder leurs différences autrement ».

SOL_affiche-web-e1411277919652


 


 

21:00 : Débat-rencontre

En Belgique francophone, comment accompagne-t-on les personnes avec autisme ? Quelle est la différence avec la France ? Un clivage essentiel : la scolarisation. Seulement 20 % des enfants avec autisme sont scolarisés en France, la proportion inverse pour la Belgique. Depuis longtemps, l’enseignement spécialisé applique les approches officiellement recommandées. Quelles sont les perspectives pour améliorer la qualité de cet enseignement ?
 
Suite à la visite en Belgique de la Ministre française du Handicap, la France a décidé de créer 100 classes maternelles à pédagogie adaptée à l’autisme, pour des enfants avec autisme sévère, qui auraient été considérés comme non-scolarisables chez nous. Les moyens du médico-social sont mis à la disposition de l’Éducation Nationale. Et si c’était un exemple à suivre ?
 


Un documentaire de Romain CARCIOFO

 
 Le jeudi 2 avril 2015 à 20h

Journée Mondiale de Sensibilisation à l’Autisme

Projection suivie d’un débat avec le réalisateur

 
Cinéma Caméo Nomade Quai 22

22, rue du Séminaire – 5000 Namur


 
Renseignements : APEPA asbl


Tél. +32 (0)81 74 43 50 +32 (0)81 74 43 50  –  apepa@skynet.be

 
 

Adhérez et/ou faites un don à l’APEPA

                                                        
Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts.

 

Cotisation ordinaire           25 €/an
Cotisation ménage            30 €/an
Cotisation étudiant           15 €/an

 
Versement à effectuer à l’APEPA

sur le compte IBAN BE18 7512 0022 0265
 

Un numéro d'adhérent  vous sera envoyé par mail.

Tout don de 40 € ou plus sera déductible des impôts.
 

Faites connaître votre adresse mail pour recevoir  gratuitement notre Newsletter.
 

L’APEPA compte sur vous et vous en remercie.

 

Posté par jjdupuis à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2015

A Rouen, des parents ont créé un site pour la garde d'enfants handicapés

Publié le 11/03/2015 á 22H53
Utile. Une jeune mère de famille a créé en 2013 un site qui permet notamment aux parents de faire garder leurs enfants handicapés.

image_content_Personnalise_18504171_20150311190831

 

Le petit Roman, ici avec son papa, est à l’origine de la création de l’association Enfance Handicap 76

C’est en 2013 que Mélanie Vauchel a décidé de créer son association Enfance Handicap 76.

C’est en 2013 que Mélanie Vauchel a décidé de créer son association Enfance Handicap 76. Maman d’un petit Roman - aujourd’hui âgé de 5 ans et demi - souffrant d’une maladie génétique, cette jeune maman a appris avec son mari le handicap de son enfant quand il était âgé d’un an. Le jour de l’annonce de la maladie génétique de notre fils, le Pr Stéphane Marret, neuropédiatre au CHU de Rouen, nous a proposé une solution d’accueil dans une crèche qui accueille des enfants en situation de handicap aux côtés d’enfants ordinaires. Cette crèche associative, Graffiti’s, est située à côté d’un centre d’action médico-sociale précoce, ce qui permet aux enfants d’être pris en charge par des professionnels sur le temps de crèche et aux parents de poursuivre leur activité professionnelle».

Devenir handi-sitter

Un des objectifs de l’association, qui travaille notamment en relation avec le conseil général, est de «favoriser l’accueil des enfants handicapés en milieu ordinaire. La mixité est importante pour nous», précise Mélanie Vauchel. La jeune maman de quatre enfants est aussi devenue spécialiste des questions administratives et juridiques et des méandres qui peuvent permettre aux parents d’enfants handicapés de faire-valoir leurs droits.

Mélanie Vauchel s’est également aperçue, au fil des années, qu’elle et son mari rencontraient des difficultés pour faire garder leur fils. «Nous avons créé un réseau de handi-sitters. Il s’agit d’étudiants plutôt orientés vers des professions paramédicales, plus ou moins proches du handicap. Le site fonctionne très bien et met en contact les parents et les étudiants. En partenariat avec une association de psychologues, ces étudiants reçoivent une formation afin de mieux savoir comment s’occuper d’enfants en situation de handicap». Activités, intégration de la fratrie dans les jeux, toilette ou médication, la formation est jusqu’à présent assez théorique. «Le CHU, toujours avec le Pr Marret, nous a proposé un partenariat afin de reprendre la formation des étudiants pour une formation plus pratique, avec par exemple une formation pour apprendre à porter un enfant handicapé». Le partenariat devrait prendre forme avant la fin de l’année 2015.

PA. B.

Plus d’informations, sur le site: enfancehandicap76.com

Posté par jjdupuis à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Conférence - Les difficultés sensorielles dans l'Autisme : les comprendre pour mieur intervenir

article publié sur LOCAMIN
2 02 2015

Logo CG3A 01 réduit

Le 02 avril 2015 à 20h00 à l’Athénée Municipal Joseph Wresinski Place Saint-Christoly, 33000 Bordeaux 

Comme chaque année, à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l’Autisme, le Collectif Girondin des Associations Autour de l’Autisme organise une conférence. Celle-ci, libre de tout droit d’entrée, est à destination d’un large public : parents, étudiants et professionnels susceptibles d’être concernés par ce handicap dont les caractéristiques se précisent chaque année un peu plus, au fil des recherches-actions menées dans de nombreux pays.

Elle aura donc lieu le 2 avril prochain à 20h, à l’Athénée municipal Joseph Wresinski, et abordera le thème des difficultés sensorielles dans les Troubles du Spectre Autistique : es comprendre pour mieux intervenir.

L’intervenante sera Madame Céline Martineau, psychologue en hôpital de jour à Rouen (établissement accrédité « Pôle d’excellence TSA » par la HAS), formatrice à EDI formation.

« pour moi, entendre, c’est comme avoir une prothèse auditive avec le volume bloqué à fond… » dit Temple Grandin. Dans l’hôpital de jour où je travaille, un petit garçon de 6 ans me dit qu’il ne peut manger que « du vert comme barbalala », une patiente de mon cabinet m’explique qu’au bout de 4 mois elle ne s’habitue toujours pas à son nouvel appartement car elle doit mémoriser chaque détail pour intégrer qu’elle est bien chez elle, etc…

Des anecdotes comme celles-ci vous en entendez souvent si vous fréquentez des personnes avec autisme.

Pendant des années on a parlé de troubles du comportement lorsqu’on observait une personne avec autisme se balancer ou bien ne pas manger diversifié, ou se mordre… , aujourd’hui on commence à entrevoir le fait que les personnes autistes dès leur plus jeune âge présentent des particularités de leur traitement sensoriel et perceptif. Ces particularités donnent lieu à un traitement singulier des informations de l’environnement et des réactions spécifiques de ces personnes. Tout cela commence à être évalué et des interventions spécifiques mises en place dans différents lieux, comme à l’IJAB où je travaille.

Il reste encore beaucoup de choses à découvrir dans ce champ, mais ma rencontre avec Temple Grandin en 2014 a levé mes derniers doutes concernant l’intérêt central qu’il faut porter aux particularités du traitement sensoriel et perceptif des personnes avec autisme et à l’urgence de mieux comprendre les réactions qui en découlent.

Céline Martineau

 

 

15480558-0
Elle sera animée par :

Céline MARTINEAU Psychologue

Psychologue D.E.S.S. « Petite enfance et prévention » Université de Mont Saint Aignan-Rouen (1997), Thérapeute praticienne, diplômée en Thérapie Comportementale et Cognitive par l’AFTCC (Paris, 2002). Diplômée et certifiée praticienne en E.M.D.R. (Thérapie par le traitement adaptatif de l’information – 2008). A travaillé 4 ans dans un IME spécialisé TED. Psychologue depuis 2003 dans un hôpital de jour (I.J.A.B.) accrédité « pôle d’excellence » (HAS) en matière de prise en charge pécoce d’enfants T.E.D. Exerce en libéral depuis 2010. Formatrice régionale autisme pour l’ARS Haute Normandie. Formatrice à EDI Formation depuis 2008.

 

Posté par jjdupuis à 21:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Hip Hip Hip Meuphine!

logo association meuphine

Sortie Eurodisney avec l'association MEUPHINE le 21 mars 2015

 

 

Posté par jjdupuis à 08:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Handicap : les quatre propositions de Charles Gardou pour une société inclusive

Publié le 24 mars 2015

Charles-Gardou-portrait-660x330

couverture du livre de Charles Gardou« Un serment éthique pour un engagement de tous les acteurs éducatifs

À l’instar de celui d’Hippocrate, principe de base de la déontologie médicale, ce serment engagerait tout acteur éducatif à prendre en compte la question du handicap dans l’ordinaire de son exercice professionnel, à apporter une égale attention à tous les enfants, en situation de handicap ou non.

Une obligation formative pour une évolution des cultures professionnelles

Nous suggérons la création d’un Groupe national savoirs, formation et handicap, dont la mission serait de procéder au recensement des pratiques de formation existantes, des conditions les favorisant ou les entravant et d’évaluer leur adéquation ou leur désajustement. Il aurait à inventorier les besoins par champ professionnel afin de définir une matrice formative, composée d’un tronc commun interprofessionnel et d’arborescences par branches d’activités, professions et métiers.

Des entretiens scientifiques pour une actualisation des savoirs

Ces Entretiens sur le handicap, à la manière de ceux de Bichat en médecine, permettraient de faire un point régulier sur les grandes avancées des savoirs et des pratiques en ce domaine.

Un Haut conseil national de la politique du handicap pour une action cohérente et pérenne

Rassemblant en petit nombre des personnalités, en situation de handicap ou non, issues de divers champs de compétence et complétant la représentation associative du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), il serait chargé de formuler des propositions ; de veiller à une prise en compte systématique de la dimension du handicap dans toutes lois et politiques de droit commun ; de prospecter pour de nouvelles réformes et de suggérer des actions susceptibles d’agir sur l’ensemble de la société. » Edité par Franck Seuret

L’intégralité des quatre propositions de Charles Gardou aux pouvoirs publics

Posté par jjdupuis à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :